Paiement mobile

282 mots 2 pages
Paiement mobile : de quoi parle-t-on ?
Si l’utilisation d’un téléphone pour procéder à l'achat d'un bien ou d'un service se démocratise, le paiement mobile recouvre des réalités disparates…
La première consiste à utiliser son téléphone comme support de paiement de proximité dans les boutiques physiques, grâce à un système (puce ou autres) embarquant la technologie Near Field Contact (NFC), qui permet de régler ses achats « sans contact ». Malgré des expérimentations grandeur nature et quelques effets d’annonce retentissants, force est de constater que nous sommes encore loin d’une utilisation massive par les consommateurs ni d’un déploiement industriel chez des marchands. Pour l’instant, la technologie « sans contact » NFC a surtout démontré sa valeur, et trouvé son marché, dans le domaine de la gestion d’accès, notamment grâce au pass Navigo, utilisé dans les transports en commun en région parisienne.
La seconde est née de la multiplication des téléphones dits « intelligents » (smartphones) et des tablettes tactiles : le mobinaute accède à une e-boutique via le navigateur intégré de son terminal ou via une application mobile dédiée, et règle ses achats, soit avec des moyens classiques de paiement (ex. carte bancaire), soit avec des solutions de paiement dédiées à ces terminaux (ex. SMS, portefeuilles électroniques…). Cette deuxième facette du paiement mobile n’est, ni plus ni moins, qu’une déclinaison du e-commerce sur d’autres terminaux que le classique PC.
La troisième utilisation est émergente, et fait en quelque sorte converger le paiement à distance et le paiement de proximité : les smartphones ou tablettes sont désormais utilisés dans certaines enseignes pour améliorer la relation client et fluidifier l’achat avec un paiement hors caisse, comme par exemple dans les Apple Stores ou les Starbucks Coffee aux

en relation

  • Le paiement mobile
    4483 mots | 18 pages
  • mobile payment
    6835 mots | 28 pages
  • gloria said
    3631 mots | 15 pages
  • Le m-payment : vue d'ensemble
    2959 mots | 12 pages
  • Avenir du mobile banking
    1889 mots | 8 pages
  • M-banking
    7714 mots | 31 pages
  • Le m-commerce
    3488 mots | 14 pages
  • NTIC - Téléphonie mobile
    6344 mots | 26 pages
  • E-Land
    7014 mots | 29 pages
  • Commentaire 3 juillet 2012 Droit des entreprises en difficultés
    2327 mots | 10 pages