Paragraphe commentaire composé ecole des femmes

Pages: 5 (1132 mots) Publié le: 6 mars 2011
Jean Baptiste Poquelin, appelé Molière durant ses heures de renommées, est né le 15 janvier 1622 et décédé le 17 février, à Paris. Prédestiné à faire carrière dans le droit, il change d’avis et décide de se consacrer à sa passion : le théâtre. Après des débuts difficiles, il marqua l’histoire avec ses nombreuses œuvres telles que Les précieuses Ridicules (1659), Tartuffe (1664) et Les fourberiesde Scapin (1671). En 1662, Molière épouse Armande Béjart et cette nouvelle union fait polémique : Madeleine Béjart, son ancienne maitresse, serait la mère d’Armande et l’écrivain, son père. De plus Armande a peine vingt ans quand elle l’épouse, lui en a quarante. Molière ne se décourage pas malgré les critiques qui fusent autour de lui et écrit cette même époque « L’école des Femmes». Son œuvrefut d’ailleurs très contestée par une partie de la population qui prenait le personnage d’Arnolphe pour Molière et celui d’Agnès pour Armande. Paru en 1662, cette comédie en cinq actes et en vers soulève la condition féminine, le mariage forcé, le manque d’éducation des femmes et leur soumission du père au mari, sujets modernes et controversés au 17 eme siècle. Molière y raconte l’histoired’Arnolphe, vieillard obsédé par la peur du cocuage, tuteur de sa future femme Agnès qu’il élève et modèle à son gout : naïve, sotte, ingénue et innocente. Malgré tous ses efforts, Agnès en choisit un autre, Horace, et le laisse pour ce qu’il est, ridicule et désespéré. Lors de l’acte II scène 5, Arnolphe découvre qu’Agnès est éprise d’un autre homme, mais ne se doute pas que c’est Horace, son ami dontelle parle. Dans quelle mesure ce passage s’inscrit-il dans la perspective et les fonctions de la comédie? L’ingénuité et la naïveté d’Agnès, l’inquiétude d’Arnolphe, le comique de situation et de personnage contribuent à l’élaboration de cette comédie moliéresque.

Agnès, jeune pupille d’Arnolphe, est décrite tout au long de la pièce de manière péjorative, accumulant les défauts que pourraitavoir un enfant. Candide, naïve et ignorante, Agnès fait rire par sa personnalité et sa franchise. Dans un premier temps l’ingénuité d’Agnès marque ce passage. Lorsque Arnolphe lui demande si elle a effectivement coudoyé un homme durant son absence, elle lui répond avec une franchise sans limite : « Il n’a presque bougé de chez nous, je vous jure ». Cette litote accentuée par le verbe jurer nous ledémontre. Par la suite, Agnès retrace sa rencontre avec Horace par la demande d’Arnolphe et ne fait pas l’utilisation d’euphémisme pour décrire sa rencontre « Hélas! Si vous saviez comme il était ravi, Comme il perdit son mal aussitôt que je le vis », la béatitude d’Horace par Agnès. Et lorsqu’Arnolphe a le malheur de lui demander ce que faisait Horace en sa compagnie, elle lui réplique sans crainte:« Il jurait qu’il m’aimait d’une amour sans seconde, Et me disait des mots les plus gentils du monde », encore une fois, le verbe jurer intensifie les propos ainsi que l’adverbe ‘plus’. Agnès sous-entend à mainte reprise, et avec grande franchise qu’Horace et mieux qu’Arnolphe « Des choses que jamais rien ne peut égaler », l’adverbe ‘jamais’ suivit du nom ‘rien’ montre qu’Horace est mieux quetout, et qu’en conséquence qu’Arnolphe ne pourra pas l’équivaloir. Inconsciente de la réaction de son tuteur, Agnès continue et ne lésine pas sur les détails «Oh tant! Il me prenait et les mains et les bras, Et de me les baiser il n’était jamais las » l’onomatopée ’oh’ suivie de l’adverbe ‘tant’ et la litote appuient sur le fait qu’Horace a effectivement caresser Agnès et cela pendant un bon moment.Agnès fait preuve d’une démesurée franchise face à Arnolphe, l’homme qu’elle est normalement censée aimer et cela s’en se rendre compte qu’elle fait du mal à Arnolphe. Pour finir, elle dénoncera intentionnellement Horace d’avoir corrompu Alain et Georgette afin de la voir, victime de son trop plein d’honnêteté « Et l’argent qu’en ont eu notre Alain et Georgette ».

Dans un second temps,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • ecole des femmes commentaire
  • commentaire école des femmes
  • commentaire comp ecole d femmes
  • Commentaire Ecole des femmes Moliere
  • Commentaire École des femmes Molière
  • Commentaire composé de l'école des femmes
  • Commentaire composé. fin de l'école des femmes.
  • Les femmes savantes de molière Commentaire composé

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !