Partenariat en support aux stratégies de croissance : les cas de mcdonald’s et d’ocean spray »

1437 mots 6 pages
Travail réalisé par : Assil EL AABASSI Master 2 SIDE

Etude de l’article : « Partenariat en support aux stratégies de croissance : Les cas de Mcdonald’s et d’Ocean Spray »

Résumé
Plusieurs sont ceux qui se sont penché sur l’apparition de nouvelles formes d’organisation fondées sur les partenariats, l’externalisation et l’élaboration de réseaux. En effet, ces nouvelles formes d’organisation portent en elles une réelle opportunité de développement pour toutes les parties prenantes, pour atteindre des objectifs au-delà des espérances attendues. Cependant, tout les écrits sont d’ordre purement théoriques et donc restent à être vérifier sur le marché réel. En effet, on ne sait pas si ces partenariats et ces modes d’organisation innovants vont permettre aux entreprises de survivre dans un premier plan et de se développer dans un second plan. C’est de cette optique là qu’émane cet article, qui se focalise sur une étude faite sur deux grandes entreprises à savoir : Ocean Spray et Mcdonald’s.

La question du rôle que peuvent jouer les partenariats dans la mise en oeuvre des stratégies de croissance d’une entreprise apparaît toutefois cruciale. À partir de l'étude de deux cas d'entreprises, soit McDonald's et Ocean Spray, la présente communication vise à cerner ce chaînon manquant. Plus spécifiquement, l’article cherche à identifier les formes de partenariats conclus entre les types de partenaires (clients, fournisseurs, distributeurs, entreprises complémentaires, concurrents et les organisations indépendantes) selon les différentes stratégies de croissance telles que définies par Ansoff (1965) (consolidation ou pénétration du marché, développement du marché, mise au point de produit et diversification).

L’analyse des cas est fondée sur la méthode historique qui consiste à la recension et à l’examen critique de documents relatant des événements passés (Gottschalk, 1969; Golder and Tellis, 1993). Cette méthode permet principalement d’effectuer une analyse basée

en relation

  • Coca cola revue de presse
    35638 mots | 143 pages