Pas souvent

447 mots 2 pages
RAPPORT D’ETONNEMENT

1. Notice / Contexte
Le rapport d'étonnement est un outil de management des Ressources Humaines qui vise à :    LE PRINCIPE Dans les 100 jours de son embauche, le nouveau collaborateur est invité à rédiger un rapport d'étonnement à l'attention de son supérieur direct, de son tuteur et de la direction. L'APPROCHE 1. Au cours de sa 1ère journée/semaine dans l'entreprise, le nouveau collaborateur est informé qu'un rapport d'étonnement est attendu de lui dans les 100 jours. Un dossier pratique expliquant la démarche lui est donné. Régulièrement, ses supérieurs lui rappellent l'importance de la créativité, de la curiosité, de l'art de poser les bonnes questions. Ils l'invitent à tenir au jour le jour un carnet d'étonnement : les bonnes idées s'envolent tellement vite. Le nouveau collaborateur remet une copie de son rapport d'étonnement à son supérieur direct, à son tuteur et à la direction du personnel. Idéalement, la nouvelle recrue présente oralement son rapport d'étonnement dans les sept jours suivant la remise du rapport écrit. Cette présentation est conçue comme une réunion d'écoute, de découverte. Il s'agit de valoriser cordialement la créativité du nouveau collègue, non de la juger. mettre en avant l'importance de la créativité dans l'entreprise ; aiguiser la curiosité et la capacité d'étonnement des nouveaux entrants ; profiter de leur regard neuf pour découvrir de nouvelles idées.

2.

3.

4.

LES BENEFICES Grâce au rapport d'étonnement, le nouveau collaborateur se sentira valorisé au travers de sa créativité, de ses questions et de ses suggestions. L'entreprise affiche clairement l'importance de la créativité de tous, même les plus récents de ses collaborateurs. Les nouveaux collaborateurs alimentent l'entreprise d'un flux permanent d'idées nouvelles et fraîches.

Page 1 sur 4

RAPPORT D’ETONNEMENT

2. Informations générales
Nom, prénom :

en relation

  • Souvent la future maman
    291 mots | 2 pages
  • Moins C Est Souvent Mieux
    23896 mots | 96 pages
  • L'excuse souvent avancée
    3144 mots | 13 pages
  • On est souvent trompé en amour
    926 mots | 4 pages
  • L'évidence première est souvent suspecte
    701 mots | 3 pages
  • On associe souvent poésie et lyrisme
    1219 mots | 5 pages
  • On associe souvent poésie et lyrisme
    590 mots | 3 pages
  • Ation on a souvent reproché
    288 mots | 2 pages
  • Souvent la crise est engendrée par des dysfonctionnements
    1981 mots | 8 pages
  • L'évidence première est souvent suspecte
    481 mots | 2 pages