Pascal, Divertissement

Pages: 8 (1828 mots) Publié le: 4 juin 2014
Pascal rédige ses Pensées à la fin de sa vie ; ce sont des centaines de petites notes manuscrites qui devaient lui servir à écrire une Apologie du christianisme, que la maladie et la mort l’empêcheront d’achever. Influencé par la doctrine janséniste, qui présente une vision très pessimiste de l’homme après sa chute du paradis originel, et qui véhicule une morale extrêmement austère, Pascalcherche à convaincre les incroyants (et les jésuites !) que Dieu est la seule chose importante à l’homme, la seule condition à notre bonheur. Dans la préface des Pensées, son neveu Etienne Perrier explique le dessein de cette œuvre : faire connaître à l'Homme son « état de misère ».
Dans cet extrait du 139e fragment, appartenant à la section "Divertissement" des Pensées, et à la liasse « Misère del’Homme sans Dieu », Pascal analyse le divertissement dont les hommes ont besoin pour oublier la misère de leur condition. En effet, au lieu de comprendre que notre misère vient du péché originel, et de nous consacrer à notre salut religieux, nous fuyons la triste vérité de notre condition dans les occupations les plus diverses. Pascal cherche ainsi à nous montrer, à travers ces plaisirs illusoiresqui nous détournent de notre nature misérable, que l'Homme ne peut accéder au bonheur.
[Montaigne avait déjà abordé dans ses Essais, au siècle précédent, le même thème, dans un chapitre qui traitait de la diversion ; les deux mots ont une étymologie commune (diverterer : détourner de, distraire), mais pour Montaigne, la diversion est une notion plutôt positive, qui permet d’éviter à l’homme dessouffrances, tandis que le divertissement pascalien est très négatif].
Comment le philosophe parvient-il à nous convaincre que l'Homme ne peut être heureux, même en se divertissant ?
Nous étudierons dans un premier temps la manière dont le philosophe construit une argumentation rigoureuse visant à dénoncer les divertissements, avant de montrer que, Pour Pascal, l’homme ne peut accéder aubonheur, en raison de sa condition misérable.


I. Une argumentation rigoureuse dénonçant les divertissements humains


a) La rigueur du mathématicien

Le texte est construit selon une double logique, déductive (généralité sur les hommes dans les deux premiers paragraphes), puis inductive (l’exemple du roi), puis de nouveau déductive (on repart vers les hommes dans les deuxderniers paragraphes).
Ce fragment se présente comme le compte rendu d’un cheminement intellectuel personnel (« Quand je m’y suis mis quelquefois à considérer », « Mais quand j’ai pensé de plus près »), que le lecteur peut suivre grâce aux indices de temps qui indiquent la progression du raisonnement : « Quand je m’y suis mis… J’ai découvert… Mais quand j’ai pensé de plus près… »
Pascal se pose enobservateur des conduites humaines. L’observation et la description de ces activités humaines débouchent sur la mise au jour de la thèse de l’auteur, exprimée au présent de vérité générale : « j’ai découvert que tout le malheur des hommes vient d’une seule chose, qui est de ne pas savoir demeurer en repos dans une chambre ». Il justifie ainsi de la cause du malheur des hommes, avant d’enexpliquer la raison : « qui consiste dans le malheur naturel de notre condition ».

b) L’exemple du roi

Pour illustrer son argumentation, Pascal use de l’exemple du roi, d’abord présenté de manière très méliorative, par l’emploi du superlatif, comme « le plus beau poste du monde ». Mais il s’agit bien sûr d’un point de vue ironique, Pascal faisant semblant de rattacher cette condition à lapossession des biens. Il formule ainsi rapidement l’hypothèse que même un roi, s’il demeure sans divertissement, sera malheureux : « s’il est sans divertissement (…) il tombera par nécessité dans les vues qui le menacent ». Le futur de certitude, accompagné du CC de manière « par nécessité », marquent bien la rigueur déductive du propos. On relève ici un registre tragique, lié à la mort et à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Divertissement, pascal
  • Le divertissement pascal
  • Divertissement pascal
  • Pascal, le divertissement
  • Le divertissement selon pascal
  • Pascal
  • Divertissement, les pensées de pascal
  • Le divertissement chez pascal

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !