Pascal et le progrès scientifique

Pages: 8 (1770 mots) Publié le: 28 juillet 2011
Pascal et le progr`es scientifique
BOURGOIN Jean-Baptiste
27 D´ecembre 2004
(( Car enfin, si l’homme n’avait jamais ´et´e corrompu, il jouirait dans
son innocence et de la v´erit´e et de la f´elicit´e avec assurance. Et si
l’homme n’avait jamais ´et´e que corrompu, il n’aurait aucune id´ee ni
de la v´erit´e ni de la b´eatitude. Mais malheureux que nous sommes, et
plus que s’il n’y avaitpoint de grandeur dans notre condition, nous
avons une id´ee du bonheur et ne pouvons y arriver, nous sentons
une image de la v´erit´e et ne poss´edons que le mensonge, incapable
d’ignorer absolument et de savoir certainement, tant il est manifeste
que nous avons ´et´e dans un degr´e de perfection dont nous sommes
malheureusement d´echus. ))(laf. 131)
Port-Royal va mal, Louis XIV le compte aunombre de ses ennemis. Pascal
vient de mourir. `A tout malheur bonheur `a prendre, il est temps pour les
jans´enistes de faire de leur d´efunt ami leur Saint. L’´edition des Pens´ees est prˆete
`a tenir son rˆole b´eatifique : on expurge, on retire, on ajoute, on ordonne. Pascal
devient jans´eniste, et on apprend d`es la premi`ere phrase de la pr´eface que dans
sa trenti`eme ann´ee (soitenviron apr`es la nuit du m´emorial en 1654) le jeune
Pascal abandonne l’´etude des math´ematiques et autres sciences peu catholiques
pour la tr`es sainte ´etude des ´ecritures. Etienne P´erier aurait-il oubli´e que le 29
juillet 1654, Pascal faisait un expos´e ´epistolaire `a Fermat sur la r`egle des partis,
expos´e qui allait donn´e naissance `a la g´eom´etrie du hasard ? Aurait-il oubli´e lesprobl`emes sur la cyclo¨ıde propos´es anonymement par Pascal en 1658 dont les
r´eponses donneront naissance au calcul int´egral ?
La seule chose qui arrˆetera Pascal dans l’´etude scientifique c’est la maladie.
Pourtant en lisant le c´el`ebre fragment dit des deux infinis (laf. 199 ), nous pouvons
nous demander comment cet homme pouvait encore consacrer des forces
`a cette ´etude. Que nousdit ce fragment ? 1) L’infiniment grand nous montre
que nous ne pouvons tout connaˆıtre : nous qui sommes finis nous ne sommes
pas proportionn´es `a ce Tout. 2) Mais nous pourrions au moins en connaˆıtre les
principes ? Non car il y a aussi un infiniment petit auquel nous ne sommes pas
plus proportionn´es. 3) Alors nous pouvons au moins connaˆıtre ce qui est `a notre
proportion, une partie dece Tout. Non, car le Tout ayant rapport aux parties
et les parties au Tout, connaˆıtre les parties c’est connaˆıtre le Tout ce qui est
impossible comme nous l’avons vus. 4) De plus, ´etants des compos´es de mati`ere
et d’esprit, nous sommes incapables de connaˆıtre la mati`ere seule (la nature)
ou l’esprit seul (Dieu et anges) qui ne sont pas de notre ordre : au mieux nous
sommes seulementcapable de nous connaˆıtre nous en tant qu’hommes (cf. laf.
72 ). Comment concilier l’id´ee que nous sommes incapables de rien connaˆıtre
avec la continuation de la pratique scientifique ?
1
2 Jean-Baptiste BOURGOIN
Pour Pascal le plus simple est de consid´erer ses diff´erents avatars : Louis de
Montalte (auteur des Provinciales) ; Amos Dettonville (auteur du Trait´e sur la
cyclo¨ıde) ;Salomon de Tultie (l’auteur de ce qui aurait du ˆetre l’Apologie de
la Religion Chr´etienne). Chacun de ces personnages `a sa personnalit´e. Quand
Salomon de Tultie cherche `a ´ecrire un ouvrage visant `a convaincre de la v´erit´e
de la religion chr´etienne, il fait appel aux connaissances des deux autres personnages.
Ainsi ce fragment sur les deux infinis du modeste Salomon de Tultie fait-il
appelaux d´ecouvertes scientifiques de l’orgeuilleux Amos Dettonville. Pascal,
homme double : `a la fois homme de coeur, et homme de raison. Lorsqu’il pointe
avec g´enie les contradictions qui habitent l’homme (superbe fragment 130 ), c’est
au fond de lui-mˆeme qu’il s’engouffre ; lorsqu’il diss`eque avec lucidit´e la notion
de divertissement (magnifique fragment 136 ), c’est `a sa p´eriode...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • progrès scientifique
  • PROGRES SCIENTIFIQUES
  • Le progrès scientifique
  • Le progrès scientifique
  • Le progrès scientifique
  • Les progrès scientifique
  • Progré scientifique
  • Les progrès scientifiques

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !