Pascal les pensées

341 mots 2 pages
Explications de ...... : L'exemple de la condition royale est significatif de toute cette effervescence, de tout ce mouvement qui cache à l'homme ses faiblesses. En apparence le roi est celui qui bénéficie d'un statut et d'une vie, que chacun de ses sujets convoite. Néanmoins, sa charge est telle que sans divertissement pour fuir toutes ses préoccupations, comme les révoltes, comme la mort et les maladies, il deviendrait le plus faible et le plus malheureux des hommes : « De sorte que s'il est sans ce qu'on appelle divertissement, le voilà malheureux, et le plus malheureux que le moindre de ses sujets qui joue et se divertit. »

De même l'exemple du père, heureux de chasser le sanglier, alors qu'il vient de perdre depuis peu son fils, met bien en avant le caractère profondément contradictoire de l'homme, qui se suffit d'un banal divertissement pour effacer son chagrin. Mais, cela cache sans aucun doute un malaise flagrant face à l'ennui, au néant et à la mort. Cette anecdote pourrait constituer une parabole : l'homme reste fondamentalement malheureux malgré tous ses divertissements : « L'homme, quelque plein de tristesse qu'il soit, si on peut gagner sur lui de le faire entrer en quelque divertissement, le voilà heureux pendant ce temps là. Et l'homme, quelque heureux qu'il soit, s'il n'est diverti et occupé par quelque passion ou quelque amusement qui empêche l'ennui de se répandre, sera bientôt chagrin et malheureux. Sans divertissement il n'y a point de joie. Avec le divertissement il n'y a point de tristesse. »

Selon Pascal, l'homme n'a de cesse de fuir l'idée de sa mort prochaine. Il en a une telle hantise qu'il éprouve la nécessité de se détourner, de fuir cette image misérable de lui-même par le biais des divertissements. Tous les moyens lui sont utiles : jeux, conversations, plaisirs liés à la vie mondaine, charges, guerres, etc. Cependant, le bonheur qu'il peut en retirer n'est pas véritable, puisqu'il repose sur la vacuité. Si l'homme est

en relation

  • Pensées, pascal
    1132 mots | 5 pages
  • Pascal les pensées
    1122 mots | 5 pages
  • Pascal pensées
    1370 mots | 6 pages
  • Pascal Pensées
    2369 mots | 10 pages
  • Les pensées de pascal
    691 mots | 3 pages
  • Pascal pensée
    991 mots | 4 pages
  • Les pensées de pascal
    1522 mots | 7 pages
  • Pensées, pascal
    1222 mots | 5 pages
  • les pensées Pascal
    1549 mots | 7 pages
  • Pensées ( pascal ).
    56843 mots | 228 pages