Passage de la pensée a la réalité, marx

Pages: 14 (3294 mots) Publié le: 3 novembre 2009
III. Passage de la pensée à la réalité : la téléologie pratique








1. Théorie du projet
Le projet est la négation du constat en ce qu’il refuse l’arrêt de la pensée, la certitude dans la conscience. Le projet est l’activité consciente qui prend en compte le changement dans la pensée, l’aliénation. L’aliénation est la pensée qui ne tolère pas le constat, et qui impose à lacertitude l’accélération de l’hypothèse. L’aliénation est la critique de l’hypostase par l’humanité, la certitude ridiculisée. C’est l’aliénation qui fonde la nécessité du projet, comme prise en compte du mouvement général de la pensée. Le projet est une métaphore de l’aliénation dans la conscience. Le projet est ce qui entrevoit la fin de la pensée, la fin de l’humanité.

Le projet part del’hypothèse. Son but est le fait. Le fait est ici entendu comme l’aliénation de l’hypothèse, sa forme finissable, le terrain possible d’une réalisation.

Il n’y a pas de projet sans constat. Le constat fournit au projet son hypothèse de départ. Le constat et le projet forment les deux moments internes du mouvement de la pensée qui va de la réalité à la réalité.

Le passage du constat au projet est unerupture. Alors que le constat se suffit en et pour soi, le projet dépend d’abord du but, ensuite du constat, enfin de la réalisation. Le projet est immédiatement une critique de l’en et pour soi.

Dans la pensée occidentale, Marx représente la critique du constat dont Hegel a été l’apogée. La théorie de Marx introduit une perspective qui n’a plus son essence dans l’être-là. Toute la philosophieclassique, et les néophilosophies analytique et phénoménologique du début du XXe siècle, sont des théories de l’être-là, des constats. De même toutes les « sciences » s’arrêtent au constat, et définissent leur but comme la « connaissance humaine ». Prise en ce sens, la connaissance humaine est le constat théorique, un en et pour soi hypostasié.

La théorie de Marx tire son sens de ce qui n’estpas encore là. Dans cette pensée apparaît la rupture avec les théories de la connaissance et avec le constat en tant qu’en et pour soi. Ce que la perspective de Marx ainsi a de plus riche est qu’elle est, au sens téléologique du terme, une théorie de l’insatisfaction.

La société actuelle du constat, qui se donne pour but et pour objet de constater seulement, et qui fait du projet un superfluinessentiel, est une société de la conservation : elle cherche à conserver l’être-là, elle affirme la satisfaction dans ce qui est là. En pérennisant le constat, en le divinisant, en lui ôtant tout but explicite, elle tente d’assurer la conservation de l’humanité, contre son projet même : l’infini est une métaphore de la satisfaction dans l’être-là. C’est dans le renversement de cette logique, enplaçant l’humanité dans la perspective de son projet, de son accomplissement, que le passage du constat au projet est d’abord rupture. La rupture est, fondamentalement, l’irréversible. Dans la critique de l’insatisfaction, l’irréversible est une trace principale de la réalité.

L’irréversible n’est pas un témoignage de la réalité que dans le temps. Il est aussi le garant qu’un fait ne sereproduira pas, qu’il ne suffit pas qu’une expérience soit vérifiée théoriquement. L’irréversible porte l’anticipation de l’accomplissement. Il marque la dangerosité de l’humain pour lui-même, et la faillibilité de l’humain face à son projet.

Le projet est la découverte de la réalité pour but. Ainsi, la réalité n’est plus un donné. La réalité n’est plus dans le constat. Ou, plus exactement : le constatet le donné sont les apparences de la réalité. L’ensemble du mouvement de la pensée n’est pas conduit par son commencement, mais par sa fin.

La réalité comme commencement, ici et maintenant, est une apparence. Ce qui est au commencement est une trace de réalité. Une trace de réalité est l’impression de quelque chose d’inconstatable, dans une tentative de constat. Mais la réalité ainsi...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • la pensée de MARX
  • La pensée de marx
  • Passage entre le reve et la réalité
  • Dissertation hegel (pensée-réalité)
  • La pensée karl marx
  • Résumé de la pensée de Karl Marx
  • Karl marx histoire de la pensée économique
  • Le vécu du passage à la retraite

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !