pauca meae

Pages: 7 (1702 mots) Publié le: 4 janvier 2015
Pauca meae expose les sentiments du poète après la mort de sa fille Léopoldine
décédée tragiquement dans une noyade. Les poèmes s'organisent autour de
différentes thématiques, le désespoir, la nostalgie, la réflexion et la méditation sur la
mort puis l'acceptation et l'espoir d'une vie après la mort.
INTRODUCTION
Recueil de 158 poèmes rassemblés en 6 livres que Victor Hugo a publié en1856. Contemplations comptent parmi les plus beaux poèmes de la poésie
française.
Le livre IV est le livre du deuil (17 poèmes) Pauca meae Le 4 septembre 1843,
Léopoldine et son mari, se noient dans la Seine à Villequier. Hugo médite sur
cet abîme qui sépare hier d'aujourd'hui. Livre V (26 poèmes) En marche. C'est
le livre du ressaisissement, du dynamisme retrouvé. Le poète en exils'arrache
à sa tristesse et va chercher de nouvelles raisons de vivre dans la méditation.
Il s'adresse à ses amis, à ses enfants, à ceux qu'il aime et leur exprime sa
vision du monde. Il y décrit le spectacle immense de la nature, des Océans,
des rochers, du ciel et médite sur la condition humaine.
La succession des deux parties, des six livres de Contemplation, correspond à
un ordre toutà la fois logique, chronologique et psychologique : des lueurs du
matin au crépuscule du soir, de l?espérance à la résignation, de l?amour à la
perte des êtres chers, des luttes et des rêves à la réalité, mais aussi des grand
questions aux mystère du mal et de l?injustice, à de nouveaux espoirs
possible. Victor Hugo place les poèmes dont il dispose dans un ordre
déterminé, conçu poursuggérer au lecteur un enchaînement logique des
sentiments. Ainsi on a donc la progression logique : refus et désespoir, sa
révolte contre la cruauté du destin « Oh ! Je fus comme fou?», sa nostalgie et
méditation : « Elle avait pris ce pli » Et enfin acceptation de la mort, et retour
de l?espoir.
DEVELOPPEMENT
La premier page du recueille est une sinistre page blanche marquée « 4septembre 1843 » la date de la mort de sa fille. Cet artifice lui permet de
mentionner dans le recueil l?événement tragique autour duquel basculent le
livre et la destinée du poète, sans en parler. Il suggère par là une douleur trop
vive pour pouvoir être dite. Le poème suivant étant intitulé « Trois ans après »
(poème III) et daté de Novembre 1846, nous comprenons que le poète est
restémuet de douleur pendant les trois années qui suivirent. Le poème
exprime le désespoir, l?impossibilité de continuer son ?uvre, de continuer à
vivre, la révolte contre le destin et même contre Dieu. . Il se présente comme
une réplique de l?auteur à ceux qui tentent de le consoler. A ceux qui lui disent
que la vie continue, qu?il doit continuer son ?uvre, Hugo répond que sa vie est
finie : «Je regarde ma destinée / Et je vois bien que j?ai fini ». Il accuse le «
Dieu jaloux » qui lui a ravi sa fille.
Le poème IV revient sur « le premier moment », il décrit le poète, fou de
douleur, refusant de voir la réalité. « Oh ! Je fus comme fou dans le premier
moment ». Hugo évoque rétrospectivement l?état de folie hallucinatoire où la
douleur l?a d?abord conduit ; il s?obstine à nierl?évidence, croit entendre sa
fille, la voir.Les 5 premiers vers expriment l?abattement, la tristesse, une quête
pathétique de compassion. Le vers 6 laisse percer tout d?un coup une pulsion
violente de mort ou d?automutilation. Les vers suivants, reliés séparés des précédents par un « puis » (v.7) expriment au contraire une volonté de réagir, une révolte, qui débouche sur un début deréflexion métaphysique (v.10-11). : Dieu a-t-il permis cette mort et dans ce cas il est un Dieu mauvais, ne l?a-t-il pas autorisée et dans ce cas Léopoldine est vivante ? Mais cette réflexion
tourne court, ou plus exactement, elle se continue sur un autre registre, celui
de la vision, de l?hallucination introduite par « Il me semblait » (vers 12)
Enfin, après un saut de ligne, le passage du...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • pauca meae
  • Pauca meae
  • pauca meae
  • Pauca meae
  • Pauca meae
  • Pauca Meæ
  • Pauca meae
  • pauca meae

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !