Paul claudel (1868-1955) le soulier de satin (1929)

270 mots 2 pages
Cet extrait nous renvoie directement au titre de l’œuvre : il symbolise une soumission pieuse et la foi de Doña Prouhèze, cette dernière étant égale à son désir. Doña Prouhèze s’élance vers le mal et voudrait avoir le consentement de la Vierge, ainsi que sa protection. Notre texte est une prière, une invocation à la Vierge : il s’agit d’une litanie. Prouhèze lutte intérieurement, elle agit vis-à-vis de sa conscience : les enjeux sont d’ordre spirituel, ce qui fait de cet extrait un passage clé dans l’œuvre.
Les versets 333 à 339

Doña Prouhèze est très respectueuse à l’égard de la Vierge : nous relevons la supériorité de cette dernière, supériorité qui est mise en œuvre notamment par les allitérations en [v] : « vous », « votre », « volonté », « intervenante ». Prouhèze apparaît ici comme un personnage secondaire : la Vierge est douée d’un pouvoir incontestable. Les impératifs qui composent la prière (« empêchez », « gardez », « faites que », etc.) lui donnent un caractère impertinent ; Prouhèze use d’un ton très familier : « je vous préviens que tout à l’heure… ». On note par ailleurs une énergie rhétorique dans le discours de Prouhèze.
Les versets 339 à 345

Les nombreuses exclamations marquent la soumission de Doña Prouhèze : « je me remets à vous ». Bien qu’elle se révolte souvent, le personnage se soumet à la Vierge, les nouvelles allitérations en [v] le montrent. Prouhèze s’élance vers le mal d’« un pied boiteux ».
Conclusion

Le personnage entre ici dans un conflit spirituel : elle se confronte à la volonté de la toute puissance, mais il ne s’agit pas d’une négation de la

en relation

  • Bibliographie de montaigne
    634 mots | 3 pages
  • paul claudel
    368 mots | 2 pages
  • Claudel
    688 mots | 3 pages
  • Le xx siecle
    41687 mots | 167 pages
  • Principaux mouvements litteraires
    5982 mots | 24 pages
  • Fiche de lecture
    87567 mots | 351 pages
  • 28189_تاريخ الأدب الفرنسي
    87433 mots | 350 pages
  • La_Litterature_francaise
    246784 mots | 988 pages
  • la litterature française pour les nuls
    246771 mots | 988 pages
  • Les regrets de du bellay
    48442 mots | 194 pages