Paul verlaine

554 mots 3 pages
1. Sa vie : Paul Marie Verlaine est né à Metz, le 30 Mars 1844, dans une famille appartenant à la petite bourgeoisie.
Durant sa jeunesse, il fréquente les cafés et salons littéraires parisiens puis, en 1866, alors qu’il n’a que 22 ans, il collabore au premier Parnasse Contemporain (recueil de poésie) et publie les Poèmes Saturniens. Puis, en 1870, il épouse Mathilde Mauté.
Après l’installation du gouvernement d’Adolphe Tiers à Versailles, Verlaine quitte Paris avec sa femme, mais ce n’est que peu de temps après son retour qu’Arthur Rimbaud surgit dans sa vie et vient la bouleverser : Verlaine quitte son épouse et part en compagnie du jeune poète pour l’Angleterre et la Belgique. En 1873, lors d'une dispute au domicile de sa mère à Bruxelles, il tire deux coups de révolver en direction de Rimbaud et le blesse d'une balle au poignet. Rimbaud fuit et le dénonce à la police, mais finalement retire sa plainte. Bien que Rimbaud ait retiré sa plainte, Verlaine est condamné à l'issue d'un procès relaté par la presse, à deux ans de prison, plus en raison de son homosexualité, alors condamnable, que de l’incident. En prison, il a écrit un recueil qui ne verra jamais le jour : Cellulairement.
En 1883, il publie dans la revue Lutèce la première série des « poètes maudits » (Stéphane Mallarmé, Tristan Corbière, Arthur Rimbaud) qui contribue à le faire connaître.
A partir de 1887, alors que sa célébrité s’accroît, il plonge dans la misère la plus noire : à cette époque, il partage son temps entre le café et l'hôpital, mais en 1894, il est couronné « Prince des Poètes ». Il meurt en 1896, à l’âge de 52 ans : il souffrait de diabète, d’alcoolisme, d’ulcères et de syphilis.

2. Pourquoi « poète maudit » ? :
C’est Paul Verlaine lui-même qui a lancé la notion de « poètes maudits » avec un ouvrage du même nom, publié en 1888.
Un poète maudit est en général un poète talentueux qui, incompris dès sa jeunesse, rejette les valeurs de la société, se conduit de manière

en relation

  • Paul verlaine
    1713 mots | 7 pages
  • Paul verlaine
    446 mots | 2 pages
  • Paul verlaine
    440 mots | 2 pages
  • Paul verlaine
    870 mots | 4 pages
  • Paul verlaine
    1529 mots | 7 pages
  • paul verlaine
    399 mots | 2 pages
  • Paul verlaine
    1311 mots | 6 pages
  • Paul verlaine
    673 mots | 3 pages
  • Paul verlaine
    714 mots | 3 pages
  • Paul verlaine
    406 mots | 2 pages