Pauvreté et solutions

Pages: 9 (2109 mots) Publié le: 9 décembre 2010
Pauvreté : solutions
13 orientations Le contenu de ce rapport, ce sont 13 orientations, 76 résolutions, des centaines de pistes. Impossible de les citer toutes. La table des matières s’étend sur 8 pages. Petit aperçu en « diagonale », forcément subjectif. Première orientation : « Agir en connaissance de cause ». Les résolutions et pistes évoquent l’amélioration souhaitée dans les collectes dedonnées, dans les indicateurs, dans la concordance entre la recherche, la politique et la mise en œuvre, et enfin dans le soutien de la participation active des différents acteurs concernés. La deuxième orientation vise à garantir un revenu qui permet de faire des projets de vie. Il s’agit de rendre effectif le droit au service bancaire universel, de lutter contre le surendettement, de garantir ledroit à la protection de la famille et au bien-être de l’enfant notamment en liant les allocations familiales à l’existence de l’enfant. La résolution 6 propose de veiller au respect de la dignité de la personne quelle que soit la source du revenu et rappelle ainsi une vieille revendication féministe : l’individualisation des droits sociaux. Enfin, la résolution n°5 est étonnante d’actualité. Lespolitiques sont invités à « agir sur le montant, la régularité et l’autonomie budgétaire ». 5 pistes avancées : relever les bas salaires ; augmenter les allocations sociales et lier leur montant à l’évolution du bien-être ; rétablir le pouvoir d’achat ; favoriser la régularité du revenu ; promouvoir un revenu permettant de mener une vie autonome. L’actualité sociale qui porte sur le problème decompétitivité de nos entreprises et la prétendue nécessité de révision à la baisse des évolutions salariales nous font penser que les différentes autorités n’ont pas encore débattu du « rapport pauvreté 2005 »… L’orientation n°3 indique les moyens de cette politique. Le rapport invite à utiliser la fiscalité comme outil de cohésion sociale. Il propose de rééquilibrer la fiscalisation du travail et ducapital, du travail et de la propriété immobilière, et enfin de prévoir des mécanismes compensatoires aux déductions fiscales pour les ménages qui ne sont pas imposables. En ces temps de baisse d’impôts sur le revenu et des cotisations sociales, il n’est pas anodin que la résolution n°13 invite à privilégier la fiscalité directe sur la fiscalité indirecte. Les orientations n°2 et 3 sontétonnantes de simplicité. Elles rappellent que, pour combattre la pauvreté, il faut mieux rémunérer les gens quelle que soit leur situation professionnelle ou familiale. Elles mettent en lumière les grandes inégalités qui règnent en matière d’imposition et donnent des indications claires quant aux modifications à apporter. La contradiction ne doit plus étonner : la réforme fiscale, décision gouvernementalemajeure sur cette question, est en totale opposition avec ces deux orientations fondamentales. De fait, elle consiste à voler les pauvres pour nourrir les riches. L’autre grande décision du gouvernement Verhofstadt fut la réforme du contrôle des chômeurs plus justement baptisée chasse aux chômeurs par nombre d’associations. Chasse aux pauvres qui commença avec la réforme du minimex etl’instauration d’une contractualisation de l’aide sociale. Dans l’orientation n°4, qui vise à « accompagner vers l’autonomie », cette contractualisation et le rôle de contrôle assigné à l’accompagnement en prennent pour leur grade. On ne joue pas avec l’accompagnement ! Rappelons-nous la manifestation importante du secteur de l’insertion socioprofessionnelle bruxelloise qui dénonçait cela en mai 2004 déjà. Ilne s’agit pas de lier accompagnement et contrôle, mais d’impliquer l’usager comme acteur essentiel de son accompagnement. Il faut « dissocier le contrat et les sanctions ». La seule sanction envisagée devrait être « une révision du contenu de l’accord. L’aspect pédagogique de la démarche pourrait ainsi être préservé sans qu’il ne

menace la sécurité d’existence de l’usager ». Encore une...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Pauvreté
  • Solution
  • Solution
  • La pauvreté
  • Pauvreté
  • La pauvreté
  • Pauvrete
  • La pauvreté

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !