Peine de mort

285 mots 2 pages
Des crimes affreux se commettent, et à ces crimes, la mort peut sembler une réponse appropriée.
Seulement voilà:
La justice n'est pas infaillible. si bien faite soit-elle, elle n'est pas à l'abri de l'erreur. Et les erreurs qu'elle commet, elle doit être en mesure de les réparer.
Comme on ne peut pas ressusciter quelqu'un qu'on a exécuté, on ne doit pas le condamner à mort.
Le principe de justice doit donc s'effacer devant un principe de prudence.
La peine de mort viole les droits humains fondamentaux, elle constitue la forme de punition la plus cruelle, inhumaine et dégradante. La peine de mort est une sentence irréversible, pourquoi prendre le risque d'une telle sentence alors que la justice n'est pas infaillible.
Les procès criminels sont faillibles. Beaucoup de personnes condamnées à mort ont ensuite été innocentées, parfois quelques minutes seulement avant l'heure de leur exécution. D'autres sont morts avant qu'ils aient pu être disculpés. Alors même que la justice n’est jamais à l’abri d’une erreur, chaque année des innocents sont ainsi exécutés.
Les erreurs judiciaires et les jugements erronés ne peuvent jamais être totalement exclus. Lorsqu’une peine de mort a été exécutée, il n’y a pas de retour en arrière possible. Le nombre exact d’exécutions d’innocents, de jugements erronés et d’erreurs judiciaires ne peut être déterminé avec précision.
C’est une violation du droit à la vie inscrit dans la Déclaration Universelle des droits de l’Homme.
Elle ne dissuade jamais les criminels de tuer et il n’a jamais été prouvé qu’elle avait un effet sur le taux de

en relation

  • La peine de mort
    5376 mots | 22 pages
  • La peine de mort
    4308 mots | 18 pages
  • La peine de mort
    5202 mots | 21 pages
  • La peine de mort
    2814 mots | 12 pages
  • La peine de mort
    1837 mots | 8 pages
  • La peine de mort
    1168 mots | 5 pages
  • La peine de mort
    1360 mots | 6 pages
  • La peine de mort
    1579 mots | 7 pages
  • la peine de mort
    1123 mots | 5 pages
  • Peine de mort
    1502 mots | 7 pages