Peines de coeur

4967 mots 20 pages
Psychologie
Les peines de coeur : réflexion sur la vie
Si l'amour est un sentiment très fort qui n'a pas de prix, la rupture d'un couple est toute aussi conséquente. Les sondages français et belges révèlent que plus d’un couple sur trois divorce ou se sépare. Cette proportion atteint un couple sur deux en ville.
Quand la rupture est définitive, les ex-partenaires, qu’ils aient ou non des enfants, se retrouvent un jour seuls à devoir reconstruire leur vie. Certes, un enfant justifie que l'on garde la tête haute, mais le choc psychologique reste très dur à gérer.
Divorce, séparation, peine de coeur, comment s'en sortir ? Comment ne pas couler, ne pas angoisser, garder confiance en soi ? Faut-il à tout prix retrouver l'âme soeur pour ne plus connaître ces coups de cafard ou au contraire abandonner l'idée de refonder un couple ?
Je n'ai malheureusement pas la prétention d'être psychologie ni conseillé matrimonial et de pouvoir résoudre ces questions. Je pense seulement avoir assez de compétences en cette matière pour exprimer quelques idées qui pourraient vous être utiles. En effet, parvenu à un âge que l'on dit plus sage, ayant connu quelques succès et déceptions sentimentales et en ayant analysé les causes et les effets, aidé par mon sens critique et ma logique, je pense simplement pouvoir vous proposer quelques pistes de réflexions sur la vie et ce qu'elle peut nous apporter.
Quand hommes et femmes se cherchent sans se trouver
Quand on demande à des couples qui viennent de se séparer ce qui n'a pas fonctionné pour qu'ils en soient arrivés là, invariablement, chacun invoque des valeurs universelles qu'il ou elle met plus ou moins en avant dans sa relation et qu'il ou elle n'a pas trouvé chez son partenaire.
Contrairement à ce que certains pensent, cela ne se résume jamais en quelques mots, une attitude ou un sentiment particulier qui a mis le feu aux poudres. Si c'est le cas, il n'a fait qu'accentuer et alourdir une charge déjà trop lourde à supporter et

en relation

  • Comment le narrateur oppose la vertu à l'amour ?
    2619 mots | 11 pages
  • Citations générations
    383 mots | 2 pages
  • Commentaire du sonnet ii de louise labé
    1029 mots | 5 pages
  • Justinien, novelle 134
    2021 mots | 9 pages
  • Commentaire composé manon lescaut
    1562 mots | 7 pages
  • Moi meme
    717 mots | 3 pages
  • Discours sur la peine de mort
    1747 mots | 7 pages
  • Petit bonheur leclerc
    429 mots | 2 pages
  • peine de mort
    1680 mots | 7 pages
  • La dangerosité en droit pénal
    3706 mots | 15 pages