Pensées

280 mots 2 pages
C'est toujours comme ça que ça commence. Une idée, une image à illustrer, et puis plouf, une envolée d'ambitions. Des rêves plein la tête. Des rêves plein le coeur. Mais des rêves, plein l'cul. Un ras-le-bol gigantesque, un ras-le-bol. Un rase-moquette.

Ensuite, le coeur nous pèse à en crever, et il faut se libérer du démon ambitieux. C'est ainsi que naissent les artistes : d'un trop-plein d'idées dans le coeur, et d'une inondation d'imagination. Une imagination débordante, sagit-il du bon terme? Une imagination débordante, envahissante. Des ambitions associées, des projets, des idées, un espoir. Un espoir presque idéalisé. Un espoir. Irréel. Des projets qui se noient, et ta tête plongée dans l'eau glacée des songes brisés. Mais pourtant. Pourtant. Une réussite, parfois, vient illuminé ton ciel intérieur, et soulager les maux dans lesquels ton coeur se plait. Parce que oui, il s'y plait ton coeur, dans cette pensée pansée. Mais bouge-toi d'là, regarde autour de toi, espère à nouveau et il te reviendra, ton sourir. Celui qu'on aime tant, qui illumine les journées des nostalgiques, des penseurs, des philosophes, celui qui montre aux autres que tu as des dents, et que même si la journée semble belle, ces dernières ne manqueraient pas de mordre. Et ce sont ces dents qui déchireront l'adversité, ces dents comparables aux mots que tu couches sur le papier, et aux courbes tracées comme celles d'une belle de nuit qui forment tes chimères. Il est temps de te sortir la tête de l'eau, même si parfois, tu te noies de ne plus respirer.

en relation

  • la pensée
    572 mots | 3 pages
  • les pensées
    877 mots | 4 pages
  • PENSEE
    2049 mots | 9 pages
  • Les pensées
    2276 mots | 10 pages
  • La pensée
    2782 mots | 12 pages
  • Pensée
    460 mots | 2 pages
  • Pensées
    1131 mots | 5 pages
  • La pensee
    1304 mots | 6 pages
  • Pensée de soi
    1640 mots | 7 pages
  • Suis-je ce que je pense?
    1133 mots | 5 pages