Perception et jugement

310 mots 2 pages
Perception et jugement : - Selon l'étymologie, la perception désigne un rassemblement (de sensations ou de stimuli) : percipere, c'est en latin « prendre ensemble », donc collecter. La perception la plus naïve est au-delà de la sensation élémentaire, et elle entremêle des informations sur un objet présent au concept qui me permet de le reconnaître, mais aussi à un ensemble plus ou moins vaste (et plus ou moins conscient) de souvenirs et d'anticipations. La perception s'accompagne ainsi d'un jugement- qui est à la fois de fait (je perçois ceci ou cela) et de valeur ou de sens (ceci ou cela a tel ou tel sens pour moi). Mon rapport normal au monde implique en effet que ce qui m'entoure est rarement neutre ou dénué de signification: aux objets et aux êtres, j'accorde un sens, en fonction de ce que j'en attends ou de ce que je veux en obtenir (d'où Bergson déduit que la perception est toujours sélective, et ne m'informe donc que des aspects du « réel » relatifs à mon projet ou à mon action).
S’en tenir à la vue, donc à l’observation directe est le fondement de toute prudence car elle permet de répondre efficacement à mon environnement. Elle permet d’obtenir des informations vitales, de vérifier des opinions, de rejeter le faux ou le douteux. La perception constitue donc un jugement. Lorsque je me penche à ma fenêtre écrit Descartes dans sa IIe méditation (méditations métaphysiques), je dis que je vois passer des hommes ; or, je ne vois passer que des chapeaux et des vêtements, sous lesquels pourraient se cacher des automates ; je juge que ce sont des hommes, et ainsi, ce que je crois voir par l’œil, c’est par la seule faculté de juger que je le comprends. Ainsi la sensation n’est pas une donnée brute, Descartes fait immédiatement le rapprochement entre les chapeaux et les manteaux et les

en relation

  • Cours - terminale l - philosophie - texte - perception et réalité , intuitions et concepts - kant
    414 mots | 2 pages
  • LA PERCEPTION
    4176 mots | 17 pages
  • La perception
    1673 mots | 7 pages
  • Les apparences sont-elles trompeuses?
    2341 mots | 10 pages
  • La perception
    2936 mots | 12 pages
  • La notion de rejet en psychologie clinique
    2133 mots | 9 pages
  • La_perception_
    1512 mots | 7 pages
  • dissertation sur les catilinaires
    1676 mots | 7 pages
  • La vérité
    635 mots | 3 pages
  • La perception
    2012 mots | 9 pages