Persepolis

691 mots 3 pages
Notes sur Persépolis
Lycéens au cinéma
Film présenté par Denis Asfaux

Prix spécial du jury au festival de Cannes en 2007. Film tiré de la BD qui a eu un très gros succès.
Comment passe-t-on d’un univers graphique à un autre ?
Comment faire exister ça sur un grand écran pendant 1h30 ?

Il fallait réalimenter ça en réalisme pour séduire le spectateur.
-> créer des décors qui n’existaient pas ds la BD. ← BD en Noir et Blanc ← Dans le film : différence de traitement par une grande palette graphique avec toutes les nuances de gris.

La bd est sortie en 2000 ; 4 tomes comprenant des saynètes de 4 ou 5 pages ; sorte de sketches
Dans le film, + de récit -> nécessité de faire un vrai scénario (1 an de travail).
Véritable adaptation : on n’écrit pas une BD comme on écrit un film. Nécessité de changer d’écriture, car on change de « medium ».
Nécessité de trahir parfois la BD

Co-réalisation :
Paronnaud apporte aussi son univers ; génie de la BD connu sous le nom de Winshluss ; a obtenu le Grand Prix en 2009 au festival de la BD d’Angoulême. Connu pour son adaptation trash de Pinocchio notamment. A fait un 2ème film avec Satrapi, « Poulet aux prrunes », moins réussi (avec des prises de vues réelles et de vrais acteurs).

Satrapi : a eu beaucoup de propositions américaines pour adapter son film aux Etats Unis. A eu peur de perdre son indépendance et a donc refusé (-> à rapprocher du DST de Français sur la question de la liberté / soumission) ; vit en France maintenant ;

Production 100% française. Volonté de travailler avec une méthode de travail traditionnelle. Ont essayé de travailler en 3 D, ou en animation numérique avec une palette graphique sur l’ordinateur. Mais ont préféré l’animation traditionnelle. 80000 dessins réalisés pour le film = un vrai luxe aujourd’hui. Film qui a nécessité un gros budget mais qui paraît très mince face au film Ratatouille, présenté la même année que Persépolis aux Oscars. Persépolis reste

en relation

  • Persepolis
    8820 mots | 36 pages
  • Persepolis
    635 mots | 3 pages
  • Persepolis
    542 mots | 3 pages
  • Persepolis
    500 mots | 2 pages
  • Persepolis
    489 mots | 2 pages
  • Persepolis
    695 mots | 3 pages
  • Persepolis
    692 mots | 3 pages
  • Persépolis
    953 mots | 4 pages
  • Persepolis
    295 mots | 2 pages
  • Persepolis
    1782 mots | 8 pages