Petit bateau pour les hommes : une idée pertinente ?

Pages: 23 (5642 mots) Publié le: 27 février 2011
| |Stratégie Marketing |
| |Groupe 30 |

|[Petit Bateau pour les hommes : une idée pertinente ?] |
||
SOMMAIRE

Analyse externe 1

A. Environnement 1
B. FCS du marché 1
C. FCS produit 1
D. Concurrence - Etude selon les 5 (+1) forces de PORTER. 1
E. Demande 1

Analyse interne 1

A. Forces 1
B. Faiblesses 1
C. Chaine de valeurs 1
D. Avantage concurrentiel 1

Le Diagnostic 1

La stratégie marketing à mettre en œuvre 1

A. Objectifs stratégiques 1B. STP (Segmentation Cible Positionnement) 1
1. Segmentation 1
2. Ciblage 1
3. Positionnement 1
C. Mise en œuvre stratégique 1
1. Product 1
2. Price 1
3. Place 1
4. Promotion 1

Bibliographie 1

Analyse externe

A. Environnement

L’industrie française de l’habillement est puissante. Elle regroupe plus de 32 200 entreprises et 161 500 salariés (et est composée à plus de90% de PME). Elle ne génère pas moins de 22 milliards d’Euros de chiffre d’affaire (hors taxes).La marque Petit Bateau, quant-à elle réalise un chiffre d’affaire de plus 250 millions d’Euros (soit tout de même 1,12% de part de marché de l’industrie de l’habillement mondiale). Les principaux segments générateurs de profit sont le prêt-à-porter féminin (40% du C.A.) suivi des vêtements de dessous(18% du C.A.) puis, ce qui est intéressant pour Petit Bateau : le prêt-à-porter masculin (17%). D’autre part, on observe une tendance générale à la délocalisation de la production vers les pays émergeants (cf. FCS et concurrence) et à l’abandon de l’activité industrielle pure au profit d’une logique commerciale et immatérielle (création et innovation). Aussi, le secteur de l’habillement connaîtune forte expansion sur internet avec une croissance des ventes en ligne de 33% en 2007. Les marques développent de plus en plus leur propre boutique en ligne qui est un puissant relais du réseau de distribution et de la relation client. L’étude "Le commerce électronique en France - édition 2008" du groupe Benchmark étudie en profondeur 50 sites de marques dont celui de Petit Bateau afin dechercher à comprendre ce nouvel engouement. Il s’avère qu’il est en parfait accord avec la rapide mutation des technologies. Petit Bateau peut donc être conforté dans son travail et sa présence sur internet (site design respectant des codes qui soutiennent le capital marque, manipulation facile, informations claires, prix explicites, images claires etc.)

B. FCS du marché

Le facteur clé desuccès principal est le prix. L’idée est de profiter des pays ayant un avantage comparatif sur le coût de la main d’œuvre et de combiner la forte intensité capitalistique française ou occidentale avec la forte intensité en main d’oeuvre des pays en voie de développement, afin de se focaliser sur les métiers à forte valeur ajoutée comme le design et la conception. La grande majorité des marques ontfait cette démarche.
Le pouvoir de négociation des distributeurs étant extrêmement fort, l’intégration verticale en aval est également un facteur clé de succès. Les moyens de distribution sont maîtrisés via les franchises, commissions affiliations, shop-in-shop ainsi que les boutiques en ligne sur Internet. Le contact direct avec le client facilite non seulement la remontée des informations maisaussi la réduction des délais de paiement traditionellement accordés aux distributeurs et la diminution du besoin en fond de roulement.
Finalement, le renforcement de la supply chain permet d’améliorer la réactivité et de suivre au plus près les besoins et les tendances des consommateurs. Il a aussi pour avantage l’instauration des flux tendus qui diminue encore une fois le besoin en fond de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Petit bateau
  • Petit bateau
  • petit bateau
  • Petit bateau
  • Petit bateau
  • Petit bateau
  • Petit bateau
  • Marketing de petit bateau

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !