Peuple sans lois

781 mots 4 pages
Je ne devrais craindre aucun homme autre que Dieu
Même si je marche dans la vallée de la mort
J'ai versé tant de larmes (si je dois mourrir avant que je me réveille)
S'il-te-plaît Dieu, marche avec moi (attrappe un négro et emmène-moi au Paradis)

Quand j'étais à l'école primaire, j'ai grandit dans la misère
J'ai grandi tout seul dans une race mourante
Je ne pouvais trouver dans ma tête un endroit pour me reposer
Jusqu'à ce que j'ai eu cette Vie de Voyou tatouée sur ma poitrine
Dis-moi est-ce que tu me sens ? Je ne vis pas dans le passé, tu veux durer
Être le premier à éclater, tu te rappelles de Kato
Il n'est plus avec nous, il est décédé
Le bruit des sirènes, je l'ai vu assassiné dans la rue
Maintenant repose en paix
Y a t-il un paradis pour un G (membre de gang de rue) ? Souviens-toi de moi
Plusieurs de mes frères sont dans le cimetière, j'ai versé tant de larmes

Ahh, j'ai souffert au cours des années, et versé tant de larmes
Seigneur, j'ai perdu tant de mes pairs, et versé tant de larmes

Maintenant que je lutte dans ces affaires, par n'importe quel moyen
Appelle-moi avare ou trop gourmand, mais on me voit rarement
Et j'envoie chier le monde parce que je suis maudit ; j'ai des visions
De partir d'ici dans un corbillard, Dieu est-ce que tu me sens ?
Emmène-moi loin de toutes cette pression, et de toute cette douleur
Montre-moi du bonheur à nouveau, je deviens aveugle
Je passe mon temps dans cette cellule, je ne vis pas bien
Je sais que mon destin est l'enfer, où est-ce que j'ai échoué ?
Ma vie est une dénégation, et quand je mourrai
Baptisé dans le feu éternel, je verserai tant de larmes

Seigneur j'ai souffert au cours des années, et versé tant de larmes
Seigneur, j'ai perdu tant de mes pairs, et versé tant de larmes

Maintenant je suis perdu et je suis épuisé, tant de larmes
Je suis suicidaire, alors ne reste pas à coté de moi
Chacun de mes mouvement et très calculé, pour m'emmener plus près
Pour étreindre une mort

en relation

  • Est-ce au peuple de faire les lois ?
    461 mots | 2 pages
  • Est-ce au peuple de faire les lois
    373 mots | 2 pages
  • Est-ce au peuple de faire les lois ?
    1000 mots | 4 pages
  • « En france, la cour suprême, c'est le peuple ». le mot est attribué au général de gaule. superbe résumé de l'hostilité française à tout contrôle de la constitutionnalité des lois. » dit olivier duhamel.
    1970 mots | 8 pages
  • Hobbes 2 Copie
    2960 mots | 12 pages
  • commentaire Rousseau
    1441 mots | 6 pages
  • Marsile de padoue, le défenseur de la paix
    3033 mots | 13 pages
  • Une constitution est-elle necessaire?
    763 mots | 4 pages
  • Le droit selon rousseau
    2455 mots | 10 pages
  • Le contrôle de constitutionnalité des lois est il un progrès pour la démocratie?
    1022 mots | 5 pages