Peut-on affirmer que jean-jacques rousseau est un héros picaresque ?

775 mots 4 pages
Le roman picaresque est un récit dont le personnage principal est un aventurier que l’on nommera Picaro, qui ne se fait ni illusions, ni scrupules et qui mène une vie dénuée de tout héroïsme. Nous pourrions même définir le protagoniste comme un « antihéros » vu qu’il contredit l’idéologie du chevalier brave et courageux, que nous sommes habitués à rencontrer dans les romans. Les œuvres picaresques sont souvent écrites sous forme d’autobiographies.
Certes Jean-Jacques Rousseau correspond à certains de ces critères mais peut on affirmer qu’il est un Picaro ? Et peut on dire que Les Confessions, est un roman picaresque ?
Nous verrons dans un premier lieu les points qui affirmeront cette question puis qui la dénient.

Jean-Jacques Rousseau est un héros picaresque.
Premièrement notre héros quasi-orphelin provient d’une famille d’horloger, qui implique un milieu social assez bas. Sa mère étant morte après sa naissance et son père l’abandonnant dix ans plus tard, Rousseau apprend à se détacher de son entourage, en menant une vie plutôt solitaire et libre, chaotique, en décadence et poursuivie par la détresse. Malgré cela il essaye parfois de remonter la pente et de rechercher la réussite. Il pratique d’ailleurs de nombreux métiers il sera apprenti chez un notaire, puis chez un graveur, laquais ou encore professeur de musique. Il se trouvera confronté à des revers de fortune ou bien encore même à la rue.
Nous pouvons affirmer que Rousseau, tel un Picaro est en perpétuel vagabondage, et toujours en mouvement. Il naît à Genèvre, ira ensuite à Bossey puis à Confignon, Annecy et bien plus de villes encore. Rousseau aura été durant sa vie continuellement en mouvement. Et cela pas qu’en France, né en Suisse, il aura aussi voyagé en Italie. Mais il ne s’est pas uniquement déplacé par plaisir, il n’a pas toujours eu le choix, il fut souvent envoyé ou en fuite, passant de maître en maître et de ville en ville. C’est pour cela que Rousseau incarne bien le Picaro,

en relation

  • Fiche sur les confessions de rousseau
    6661 mots | 27 pages
  • La tentation du romanesque dans les confessions
    1710 mots | 7 pages
  • Le roman au xix°siècle
    21732 mots | 87 pages
  • Les différents genre romanesques
    4026 mots | 17 pages
  • Le roman
    4103 mots | 17 pages
  • Littérature entre vérité et mensonge
    3453 mots | 14 pages
  • roman et personnages
    13011 mots | 53 pages
  • L'immigre en france
    6452 mots | 26 pages
  • Littérature française du xviiiè siècle
    30792 mots | 124 pages
  • Les lumières dossier
    9070 mots | 37 pages