Peut-on affirmer que la constitution grévy a modifié la nature de la iiie république ?

816 mots 4 pages
Peut-on affirmer que la constitution Grévy a modifié la nature de la IIIe République ?

La capture de l’empereur et la capitulation française à la bataille de Sedan le 2 septembre 1870 n’est pas tant une issue pour la guerre franco-prussienne mais plutôt la fin de l’Empire. En effet, par sa chute, Napoléon III emmène avec lui son empire et laisse la France aux prises de la Prusse, nation montante de l’époque. Face à cela, les parlementaires vont très vite prendre les choses en main et proclamer une République dès le 4 septembre 1870. C’est la mise en place du gouvernement de défense nationale. Par la suite, une Assemblée Nationale Constituante sera nommée le 8 février 1871 qui aura pour rôle de rédiger une nouvelle constitution ainsi que de gouverner le pays durant tout le temps de gestation de cette constitution. Les monarchistes, majoritaires à l’assemblée, sont plus que favorables à une « République de façade » afin de préparer un meilleur retour à une monarchie de type parlementaire. C’est d’ailleurs pour cela que cette constitution est souple, afin de pouvoir, aisément, changer de régime. Par la suite, on procède à l’organisation provisoire des pouvoirs publics en adoptant un régime d’assemblée. Une séparation des pouvoirs sera tout de même maintenue et ce avec la nomination d’un chef du pouvoir exécutif qui sera A. Thiers. Par la suite, l’exécutif aspire à prendre de plus en plus de place dans la scène politique. Par la « Constitution Rivet » du 31 aout 1871, le titre de président de la république s’inscrit dans la constitution et Thiers endosse ce rôle. Egalement, cette loi met en place des ministres responsables devant l’Assemblée. Notons que cette loi cherche surtout à diviser l’exécutif afin de maintenir une Assemblée puissante. D’autres lois vont entrées en vigueur afin, toujours, de limiter les pouvoirs de l’exécutif. Cependant, grâce à la loi du 20 novembre 1873, le pouvoir exécutif est confié à un président pour 7 ans, c’est un septennat

en relation

  • La recherche d'un réime : la 3e république
    3669 mots | 15 pages
  • Droit constitut
    10776 mots | 44 pages
  • Vie politique française
    11759 mots | 48 pages
  • Les lois constitutionnelles de 1875
    23403 mots | 94 pages
  • La crise du 16 mai 1877
    10918 mots | 44 pages
  • Normal
    4990 mots | 20 pages
  • Le Droit constitutionnel français
    23715 mots | 95 pages
  • Etude des constitutions françaises
    25031 mots | 101 pages
  • Td d'institutions politiques
    8172 mots | 33 pages
  • Dissertation
    17830 mots | 72 pages