Peut on choisir sa vie?

699 mots 3 pages
Peut-on choisir sa vie ? Qu’est-ce qui nous en empêche le monde ou nous-même ?

Premièrement je pense que la pièce de Beckett « en attendant Godot » introduit bien la problématique du choix de sa vie en nous révélant l’absurdité du monde et de la vie humaine. Cette attente représente la vie et les futilités que l’homme trouve pour s’occuper.

En se basant sur cette idée on observe dans « Fantasio » de Musset que le personnage d’Elsbeth pose aussi cette question du choix de sa vie du fait de son rang social qui l’oblige à un mariage pour éviter que son royaume soit en guerre. Son rang social n’étant pas un choix personnel mais une fatalité imposée par sa naissance; le monde semble donc être ce qui l’empêche de choisir sa vie. Cependant une deuxième cause est possible, à savoir Elsebeth elle-même, elle veut empêcher la guerre de s'abattre sur son royaume et fait donc le choix d’accepter la situation, ce qui est en fait un sacrifice. Le personnage de Fantasio dans cette même pièce fait preuve d’une grande désinvolture face à sa propre vie, il ne veut pas de profession fixe, il se donne lui-même le choix de ce qu’il devient en se faisant bouffon à la cour. Son rang social ne lui pose pas de problème, c’est lui qui se donne la liberté de faire ses choix. Les choix de vie dépendent donc aussi de la façon dont la personne considère l’ordre établi par le monde, si celle-ci s’y soumet au risque de le subir ou si elle ne s’en soucie pas, le considérant comme sans importance au risque d’être dépourvue de tous biens matériels.

De même dans « On ne badine pas avec l’amour ». Camille, doutant de son avenir au couvent compte tenu de la possibilité d’un mariage avec son cousin Perdican, se lance dans une quête instinctive du bonheur en s’interrogeant. L’enseignement religieux ne lui a fait connaître que les inconvénients de l’amour et des hommes qui banalisent l'infidélité. Mais sa discussion avec Perdican sur le sujet, notamment dans la scène de la fontaine, lui suggère

en relation

  • Peut-on choisir sa vie ?
    1241 mots | 5 pages
  • Peut-on choisir sa vie ?
    357 mots | 2 pages
  • Philosophie
    3215 mots | 13 pages
  • Choisissons-nous notre vie
    4084 mots | 17 pages
  • La marginalité choisie
    2669 mots | 11 pages
  • Dissertation Robert Von Musil
    1780 mots | 8 pages
  • Engegement et liberté sont-ils compatibles
    2663 mots | 11 pages
  • anthologie
    1104 mots | 5 pages
  • Choisir
    2118 mots | 9 pages
  • etude de texte bergson la pensee et le mouvant
    1265 mots | 6 pages