Peut-on critiquer la démocratie d'aujourd'hui

1671 mots 7 pages
« SUIS-JE CE QUE J’AI CONSCIENCE D’ÊTRE ? »
Dissertation philosophique
*

Être conscient nous permet de connaître nos sentiments, de décrire le monde qui nous entoure et nos pensées, d’imaginer une image ou encore de porter un jugement. ainsi, c’est dans la conscience que le monde nous apparaît et que nous connaissons tout. En conséquence de quoi, la conscience de soi implique le savoir de ce que je suis en tant qu'individu singulier et unique.Pourtant, n’avez-vous jamais été surpris par la tournure que prenait l’une de vos pensées ? N’avez-vous jamais esquissé un geste qui ne semblait pas correspondre à ce que vous pensiez être ? Tel que le soulignait Bergson dans ses Essais sur les données immédiates, « n’y a-t-il pas là quelque chose de surprenant ? Nous sommes intérieurs à nous même et notre personnalité est ce que nous devrions le mieux connaître. Point du tout ; notre esprit y est comme à l’étranger, tandis que la matière lui est familière ».Alors, peut-on prétendre que la conscience de soi est la connaissance de soi ? En effet, peut-on librement affirmer que la conscience me permet d’accéder au savoir véritable de tout ce qui fait ce que je suis ? En outre, la conscience peut-elle se connaître elle-même ?
Dans une première partie nous étudierons la conscience de soi comme évidence première, puis dans une seconde partie les obstacle a la connaissance de soi et par la suite dans une troisième partie, nous apercevrons les conditions d'une conscience juste de soi.

*

Je suis ce que j’ai conscience d’être. Le passage de la conscience de soi à la connaissance de soi est possible. La conscience de soi se donne immédiatement à elle-même. Elle est, selon Descartes, la première et la plus certaines de nos connaissances. Avec le cogito, l’être et la conscience coïncident : je suis avant tout une chose qui pense. Immédiateté et proximité de l’objet : l’esprit et plus facile à connaître que le corps ceci et un dualisme cartésien qui établit une distance

en relation

  • Interprétation "l'empire de l'éphémère"
    1809 mots | 8 pages
  • Droit - la democratie participative
    1832 mots | 8 pages
  • Démocratie selon churchill
    1197 mots | 5 pages
  • Introduction à la philosophie politique
    2888 mots | 12 pages
  • athènes
    661 mots | 3 pages
  • Fondamentalismes religieux
    2706 mots | 11 pages
  • Démocracie et laïcité, quel rapport ?
    1474 mots | 6 pages
  • Sujets et explications histoire geographie cap 2009
    9301 mots | 38 pages
  • LE JOURNALISME A-T-IL PERDU SON RÔLE DE QUATRIEME POUVOIR ?
    854 mots | 4 pages
  • dissertation caricature
    607 mots | 3 pages