Peut-on en appeler à la conscience contre la loi ?

Pages: 6 (1424 mots) Publié le: 24 mai 2013
Peut-on en appeler à la conscience contre la loi ?
En Décembre 2010 et Janvier 2011, le peuple tunisien s’est rebellé contre son Président de la République qui dirigeait le pays par la dictature. C’est en manifestant durant plus de quatre semaines, ignorant la répression grandissante des autorités et menant une grève générale, qu’il a réussi à faire fuir le Président Ben Ali, pour changerradicalement de gouvernement.
Peut-on en appeler à la conscience contre la loi ?
Doit-on rester dans le légal quitte à aller contre son opinion ? En sachant que la conscience est le sens moral, le jugement de valeur de ses propres actes, et que la loi est une prescription issue d’une autorité afin d’organiser la vie des Hommes, pouvons-nous aller à l’encontre de la loi pour satisfaire notre proprenotion du bien ou du mal, du juste ou de l’injuste ?
La réponse est oui si l’on juge que les lois morales, propres à chacun, sont supérieures aux lois instituées.
La réponse est non si l’on estime que la loi est une règle fixe, que l’on se doit de respecter sans adaptation possible.
Dans un premier temps nous soutiendrons la thèse que rien ne peut passer avant le respect de la loi, pas même laconscience, cependant , il nous faudra dans un deuxième temps envisager que la loi morale de chacun est une chose propre à tous et qu’elle est au dessus de toute autre loi, et enfin il sera nécessaire d’affirmer que oui, nous pouvons en appeler à la conscience contre la loi mais tout en restant dans le domaine du légitime, de l’intérêt commun et non personnel.
La première thèse soutenue est lasuivante : La loi est au dessus de tout, y comprit de la conscience, elle est conçue pour être suivie à la lettre sans prescription possible même pour des cas particuliers. En effet, nous pouvons nous appuyer sur la pensée de Hobbes, qui, dans Le Citoyen et Le Léviathan nous fait part de sa position quant à la fonction de la loi. Selon lui, elle a été conçue dans le but principal de faire régnerl’ordre et la sécurité, et notamment de protéger les populations du règne de l’injustice, car en effet, si chaque Homme use de son propre pouvoir comme il l’entend, l’espèce sera menée à sa perte par « la guerre de tous contre tous ». L’Homme est, selon le philosophe, « un loup pour l’Homme », puisque défini comme son propre prédateur car étant attiré par l’exercice d’un pouvoir uniquement favorable àson intérêt propre, ne sachant faire de distinction entre le Juste et l’Injuste, donc attiré par un exercice du pouvoir dévastateur pour l’humanité. C’est là tout le but du fondement des lois, tenir les Hommes en respect et les protéger d’eux-mêmes. C’est un pouvoir répressif fort qu’approuve Hobbes dans l’encadrement juridique des Hommes, égal à un pacte de soumission du peuple envers sesdécideurs. Ceci dit, cette vision des choses est répressive à l’expression de l’un des droits fondamentaux de l’Homme, à savoir, la liberté. En effet, si l’Homme doit de soumettre sans exception aux lois, même si celles-ci ne sont pas justes, il doit donc abandonner toute notion de liberté. D’un point de vue moral, cette vision des choses n’est pas idéale d’autant plus que la personne détenant le pouvoirn’a pas obligatoirement pour objectif d’agir dans une optique visant à satisfaire le bien commun mais son propre intérêt. Dans ce cas là, la loi devient instrument de domination aux services des plus puissants, or puisque tous les Hommes sont censés être égaux cette application de la loi n’est pas envisageable.

C’est la raison pour laquelle nous nous intéressons à une deuxième thèse. Cette thèsedéfend la primauté de la loi morale sur la loi politique ce qui revient à promouvoir ce que nous dicte notre conscience morale sur ce que nous dicte le pouvoir politique comme l’a défendu Kant. Effectivement nous avons pu constater que ceux qui exercent le pouvoir peuvent être mal intentionnés vis-à-vis de leurs sujets. Ceci correspondrait au pouvoir de la force. Lorsque nos dirigeants...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Peut-on se fier à la conscience ?
  • Peut-on se fier à sa conscience ?
  • Peut on se fier à sa conscience ?
  • Appel à la jeunesse contre la malbouffe
  • Peut-on obéir à la loi
  • Dissertation peut on se fier à la conscience?
  • A quelles conditions peut-on contourner la loi ?
  • peut-on désobéir a une loi injuste ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !