Peut-on faire confiance à nos ssens

989 mots 4 pages
Discussion Philosophie

L’homme peut percevoir le monde grâce à ses cinq sens : le gout, la vue, l’odorat, le toucher et l’ouïe. Mais peut-il entièrement leur faire confiance? Si l’homme leur faisait confiance, il devra donc être entièrement dépendant sur eux et compter dessus pour percevoir le monde. En premier lieu, nous verrons en quoi il est important de faire confiance à nos sens et en second lieu, nous étudierons pourquoi l’homme doit se méfier et ne pas être complètement dépendant sur ses cinq sens.
Nos sens servent à percevoir notre environnement, et dans ce sens, ils participent à la construction du savoir.

Kant disait que malgré le fait qu’on ne puisse pas se fier uniquement à ses sens et faire confiance à la perception par les sens uniquement, elle nous est tout autant indispensable. Sans nos sens, on ne peut pas avoir de sensations ni percevoir d’objet. Lorsqu’on mange une pomme, tout nos sens sont en activité. Nous tenons la pomme dans notre main tout en l’admirant et en sentant son parfum fruité. Puis nous la croquons et goutons à ce plaisir tout en entendant le bruit distinct du croquement. Grace a nos sens, nous pouvons mémoriser des sensations que l’on a attribuées à l’objet qui est la pomme. Nous devons donc faire confiance nos sens car ils permettent le souvenir et la mémoire ainsi que l’attribution de sensation a un objet particulier. John Locke disait que "Nos sens étant frappés par certains objets extérieurs, font entrer dans notre âme plusieurs perceptions distinctes de choses." On peut donc établir sur nos sens que, en leur faisant confiance, nous nous fions à eux pour retrouver des sensations vécues plus tard. Lorsque l’on remangera une pomme, nous compterons sur nos sens pour appréhender les sensations que nous allons tirer de la dégustation d’une nouvelle pomme.
Berkeley disait que « Etre, c’est être perçu. ». Lorsque l’on est perçu, c’est que l’on existe, car nous sommes perçus par un être humain autre que nous et celui-ci

en relation

  • 305_fichier
    12183 mots | 49 pages
  • Conception des programmes
    23735 mots | 95 pages