Peut-on forcer quelqu'un à être libre?

1301 mots 6 pages
Il existe deux sens pour le terme liberté. Le premier correspond à la liberté totale, c'est-à-dire, faire tout ce qu'on veut, où on veut, comme on veut, avec qui on veut, etc. Le deuxième, développé par Rousseau notamment, consiste à une liberté limitée puisque chacun doit respecter la liberté d'autrui. Mais la liberté signifie également un affranchissement, une volonté de ne plus se faire imposer quelque chose. Or, dans nos sociétés, on se sent libre mais il y a un gouvernement, un État qui est présent au quotidien. Donc, peut-on dire qu'on est libre car on l'a voulu ou bien, que l'on est libre en raison des actes d'autrui, sans forcément être en accord?

La liberté se base sur la volonté de chacun d'entre nous et il ne tient qu'à nous de l'exprimer. Comme le disait le révolutionnaire Robespierre: «Malheur à nous, si nous n'avons pas la force d'être tout à fait libres, une demi-liberté nous ramène nécessairement au despotisme.» Sous-entendu, il faut être volontaire jusqu'au bout, ne pas abandonner ce qui nous motive pour être totalement libre, sinon la liberté ne pourra se réaliser et un retour en arrière s'imposera à nous. Mais la loi, l'autorité de l'État instaurent un cadre social qui empêche à l'homme de mettre en avant sa soif de liberté totale, qui peut être naïve, idéale, donc utopique mais qui peut se révéler supérieure à la vérité selon Descartes, philosophe français du 17ème siècle, puisqu'on peut être libre de ne pas regarder la vérité en face, de la nier, de s'y opposer. Par exemple, un prêtre anglais intégriste rappelé par le pape dans l'Église, a tenu des propos négationnistes, refusant d'admettre la vérité sur les chambres à gaz durant la 2de Guerre Mondiale ou des personnes refusant d'admettre leurs méfaits dans un interrogatoire ou devant un tribunal. Ces exemples peuvent être choquants, contradictoires, mais ils démontrent une liberté voulue, celle du refus ici. Cette liberté voulue correspond bien libre-arbitre, qui est selon Descartes, le

en relation

  • Peut-on forcer quelqu'un à être libre ?
    688 mots | 3 pages
  • Peut on forcer quelqu'un à être libre
    1208 mots | 5 pages
  • Peut on forcer quelqu'un à être libre ?
    426 mots | 2 pages
  • Peut-on forcer quelqu'un a etre libre ?
    280 mots | 2 pages
  • Introduction " peut-on forcer quelqu'un à être libre ?"
    267 mots | 2 pages
  • Puet on forcer quelqu'un à être libre ?
    2413 mots | 10 pages
  • Introduction de dissertation : peut on être libre?
    424 mots | 2 pages
  • Croit-on uniquement parce qu'on ne sait pas ?
    1295 mots | 6 pages
  • Cafetire
    905 mots | 4 pages
  • Sommes-nous libres et responsables, ou déterminés et innocents?
    1119 mots | 5 pages