Peut-on nous reprocher ce que nous sommes ?

345 mots 2 pages
Dissertation en religion
Peut-on nous reprocher ce que nous sommes ?

Tout d’abord, je pense que deux réponses sont possibles pour cette question. En effet, la première réponse possible est que les êtres humains à la base sont faits de façon égale et chacun peut décider de la manière dont il veut concevoir sa vie, son avenir. L’homme peut choisir de faire le bien ou le mal, il sait ce qu’il fait. A partir du moment où ce que nous sommes est un choix alors oui, je pense que l’on pourra nous le reprocher.
La deuxieme réponse possible est qu’ il sera toujours possible de reprocher à quelqu’un ce qu’il est. Le plus difficile, c’est de savoir si ce reproche est un acte légitime ou pas . En effet, il faut d’abord savoir si la personne est responsable de ce qu’elle est, c'est-à-dire, si la situation aurait pu en être autrement par sa simple volonté, par une simple réflexion sur les conséquences ou si cela faisait partie de sa propre nature. Notre choix pour être ce que nous sommes dépend très souvent de l’éducation de nos parents, de notre situation familliale, du millieu dans lequel on vit, de nos fréquentations, de notre caractère, etc. Par exemple, une personne de bonne famille sera moins tenté par la délinquance qu’une personne qui vit dans un quartier difficile ou dans une famille à problèmes. On ne peut pas blamer les personnes qui ont une autre religion, une autre couleur de peau, un physique différent du nôtre et les critiquer ne nous rendra certainement pas meilleurs ni plus beaux. Enfin, accepter une personne differente de nous, c’est faire preuve de maturité et d’humilité.
En conclusion, on pourra toujours reprocher une chose à quelqu’un parce que personne n’est parfait et que tout le monde est différent. Chaque personne a ses propres défauts. Et qu’il faut d’abord se reprocher des choses à soit même avant de reprocher des choses aux autres

en relation

  • Peut-on nous reprocher ce que nous sommes?
    1814 mots | 8 pages
  • Peut on se connaitre soi-meme sans l'aide d'autrui
    1458 mots | 6 pages
  • résister au diable
    9705 mots | 39 pages
  • Quel est le sens de l'expression " il a tout pour être heureux ?"
    1984 mots | 8 pages
  • Cours - terminale l - philosophie - l'existentialisme est un humanisme - commentaire sur l'oeuvre
    5884 mots | 24 pages
  • Le concubinage
    2221 mots | 9 pages
  • De gaulle
    535 mots | 3 pages
  • Les juste
    995 mots | 4 pages
  • La pensée philosophique se reduit-elle au rejet de toute croyance ?
    902 mots | 4 pages
  • Peut-on reprocher au langage d’être équivoque ?
    2767 mots | 12 pages