Peut-on tout dire

Pages: 9 (2056 mots) Publié le: 15 janvier 2011
KEMIKBAS Mercredi 12 janvier 2011
Aysegul
T.ES

Dissertation de philosophie

|Note : Observations : |
||
| |
| |
||
| |

Sujet : Peut-on tout dire ?

Nous rencontrons fréquemment des situations qui nous laissent muets. Bien souvent,nous ne pouvons ou ne voulons exprimer une pensée. Confrontés à certains événements ou face à un interlocuteur particulier, nous nous trouvons démunis, incapables de ne rien dire, ou craignant -t- de mal dire. Nous atteignons, nous semble il alors, la limite de nos capacités d'expression.
Pourtant, toutes les conditions semblent réunies : il y aurait bien quelque chose à dire et se quelqu'un àqui le dire. La question pose donc de savoir ce qui vient ainsi interdire la communication. La possibilité de dire est-elle limitée par le contexte, les circonstances extérieures dans lesquelles se déploie l'acte de parole ? On ne pourrait pas tout dire n'importe quand n'importe où, on ne pourrait tout dire à n'importe qui. Ou bien l'échec de la communication tient-il plus encore à la structure dulangage lui-même ? La question de l'indicible pose donc le problème des rapports entre langage et communication.

I ) Est-il permis de tout dire ?

1) La loi ne nous permet pas de tout dire

Il se trouve bien des situations qui nous interdisent de dire certaines choses. Contester un régime politique totalitaire, qui par définition n'admet aucune remise en cause, peut conduireà mettre sa liberté voire sa vie en péril. Il semble évident, dans de telles circonstances, que l'on ne pourra pas tout dire. Notre capacité et notre volonté d'expression sont alors confrontées à un interdit. Même sans aller jusqu'à l'extrémité d'un régime tyrannique ou totalitaire, on peut voir cette limitation de la liberté d'expression à l'œuvre dans tout régime politique fut-il le plusdémocratique. Si, au fond la liberté de penser peut sembler inaliénable (comment interdire à quelqu'un de penser quoique ce soit ?) celle d'exprimer ces pensées n'est jamais totale. Les thèses révisionnistes qui mettent en doute la réalité du génocide perpétré par les nazis pendant la seconde guerre mondiale sont passibles de condamnations. De même, et plus banalement, l'existence d'un délit dediffamation est le signe qu'il n'est pas permis de tout dire. Certaines prises de position, certaines paroles sont interdites par la loi.
Pour autant, l'affirmation qu'il n'est pas permis de tout dire est-elle équivalente à celle selon laquelle on ne peut pas tout dire ? Si les injures et les calomnies sont interdites c'est bien parce qu'elles sont possibles. Une loi n'a de sens qu'au regard d'unetransgression possible.

2) Je ne m'autorise pas à tout dire

C'est qu'en effet, même confronté à une interdiction on peut estimer légitime d'énoncer une thèse, d'élever la voix. Celui qui s'oppose à la censure ne montre-t-il pas que l'on peut tout dire, qu'aucune loi ne parvient à faire taire définitivement ? aussi se demander si l'on peut tout dire, ce n'est pas tant considérer...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Peut-on tout dire?
  • Peut on tout dire
  • L'art peut t-il tout dire
  • Peut-on tout dire ?
  • Peut-on tout dire ?
  • Peut On Tout Dire
  • peut on tout dire?
  • Peut-on tout dire, ebauche!

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !