Peut-on vivre sans les autres?

3021 mots 13 pages
Peut-on vivre sans les autres? → autrui → perception → société → langage → culture → sujet → société → liberté Intro: Claudel (dans l'animal) raconte l'histoire d'un solitaire donc la bascule tout d'un coup, son train-train habituel est soudainement rompu par une image au JT. Tout le bel ordre se déglingue progressivement. C'est l'histoire d'un homme qui a oublié qu'il y a des autres alors qu'il les côtoie tous les jours. Nous avons ici un personnage solipsiste et auto suffisant : autarcie. Cette existence paraît absurde (différent de gratuit) La prise de conscience de l'autre se fait par l'expérience de la souffrance, pas la sienne, celle d'autrui, celle d'un inconnu. Cette homme fait l'expérience de la pitié, il va ressentir. Quelque chose est venu rompre la solitude du personnage malgré lui et accidentellement. Il vivait bien au milieu des autres sans vivre avec eux. Les autres ne sont que des objets dans son décor quotidien. Or, puis-je ignorer les autres au point de les évacuer de mon existence? Autrui n'est-il pour moi qu'une chose parmi les autres? Vivre sans les autres n'est-ce pas se condamner à ne plus pouvoir exister? On cherchera à montrer que si la solitude peut être tentante, on ne peut se découvrir comme conscience et s'accomplir comme être humain que dans le ''vivre ensemble'' Nous avons besoin des autres pour exister à nous même, pour exister à mes propres yeux, je dois exister aux yeux des autres. Vivre sans les autres peut se faire de différente façons: Solitude; cela peut être un choix, la solitude nous sommes plus ''naturelle'', c'est un repli sur soi même: un refus du monde extérieur. Nous avons besoin de moment de solitude pour se retrouver. Isolement; cela peut être un choix, c'est souvent une sanction → provoqué. C'est une connotation physique. Désolation; cela n'est pas un choix, c'est une solitude forte que je ressens aux milieux des autres, lorsque nous sommes

en relation

  • Peut-on vivre sans les autres ?
    346 mots | 2 pages
  • « On ne peut vivre pleinement et sereinement sans un minimum d’indifférence aux maux des autres » - Tournier
    912 mots | 4 pages
  • est il mieux de vivre dans un grand centre urbain ou a la campagne
    1442 mots | 6 pages
  • Male alfa
    916 mots | 4 pages
  • La culture
    878 mots | 4 pages
  • Dissertation peut-on vouloir dépendre d'autrui ?
    1221 mots | 5 pages
  • Peut On Vivre Sans Philosopher
    1560 mots | 7 pages
  • Ne vit-on qu'au présent?
    1099 mots | 5 pages
  • « L’enfer c’est les autres» dissertation
    581 mots | 3 pages
  • la conscience est-elle souveraine chez l'homme ?
    1515 mots | 7 pages