Phèdre acte ii scène 5

Pages: 6 (1262 mots) Publié le: 21 avril 2010
Phèdre, Racine
Acte II scène 5

I- Une déclaration déguisée

A- L’effacement de Thésée

Hippolyte se méprend sur l’origine du trouble de Phèdre, imaginant que c’est son « chaste amour » qui la perturbe. Phèdre utilise alors ce quiproquo pour déguiser son aveu. Racine ne démêle pas dans le portrait de l’objet aimé ce qui appartient à Thésée et ce qui revient à Hippolyte. Ainsi par cetteambiguïté il met en valeur l’aveu honteux de Phèdre. En effet elle parle malgré elle dans le désarroi de sa conscience, il lui faut donc travestir sa passion.
L’acquiescement de Phèdre « oui, Prince » est déjà ambigu, elle répond à la remarque d’Hippolyte « Thésée est présent à vos yeux ». Pour se délivrer de l’aveu Phèdre saisit la première occasion mais elle utilise le subterfuge. En effet sapassion est violente, trop violente pour s’adresser à un Thésée mort. Dans le premier vers les accents sont d’ailleurs mis sur les verbes, avec une coupe forte au deuxième vers, « je languis, je brûle…je l’aime » ce qui traduit l’intensité de ses émotions. Elle semble envahie par un désordre physiologique dont Thésée, qui n’apparaît qu’en fin de vers, n’est pas la cause. Toute la gloire de Thésée estpar ailleurs engloutie par trois vers dans le royaume des ombres. : Il est présenté comme infidèle « volage adorateur » qui considère Proserpine comme une dernière conquête. Phèdre se montre ainsi réticente à évoquer la gloire passée de son mari comme le démontre le rythme rapide des vers 635-637. « Je l’aime » n’est qu’un je t’aime déguisé et l’effacement de Thésée va permettre l’apparitiond’Hippolyte paré de la gloire de son père.

B- L’apparition d’Hippolyte

Au portrait de Thésée se substitue celui du fils ; à l’infidélité la fidélité, à la dispersion la réserve, à l’impureté la pureté. Il faut ainsi lire le vers 635 avec le second hémistiche du vers 640 pour être sensible à la répétition du mot voir « je l’aime non point tel que l’ont vu les enfers (mais) tel que je vous voi ».Cette répétition souligne l’opposition entre le père et le fils. Aux trois vers rapides qui effaçaient la gloire de Thésée succède un vers aux mesures lentes, aux coupes fortes, « mais fidèle, mais fier, et même un peu farouche ».On note les allitérations en –m- et en –f- et les assonances en –i- et en –è- qui forment une harmonie et soulignent le gloire d’Hippolyte. Phèdre dépeint une beautéinconsciente d’elle-même, un charme « farouche ». Ainsi Hippolyte, s’il attire les cœurs, ce n’est point pour accumuler les conquêtes, comme le volage Thésée, c’est involontairement. Malgré la décence de son langage Phèdre a donc déjà avoué son amour à Hippolyte, par personne interposée, en attribuant à Thésée les qualités d’Hippolyte. On peut le remarquer à l’entrelacement des pronoms et des prénoms «je, Thésée, Il, vous, Hippolyte, Vous, je, Phèdre ». Au couple « moi, lui » succède le couple « vous, moi » par l’intermédiaire du subterfuge « lui, vous ». Thésée n’est qu’un prétexte, l’intercesseur entre Hippolyte et Phèdre. Hippolyte entre ainsi dans la légende de Phèdre à la place de Thésée. Enfin elle compare la perfection d’Hippolyte à celle des dieux « tel qu’on dépeint nos dieux, ou telque je vous voi ». Dès lors l’aveu est manifeste.

II- Une réelle passion

A- Un rêve héroïque

Le jeune Hippolyte n’a pas tué de monstres, pas dompté de brigands, pas conquis de pays. Phèdre lui fait cadeau d’un merveilleux passé : celui de son père. Elle invente une histoire faite d’aventures « il traversa les flots », de jeunes filles admiratives « digne sujet des vœux des filles deMinos », dans un cadre magnifique, la Crète au ciel empli de dieux. Ces noms propres font ainsi entrer Hippolyte dans la légende dorée. Ce rappel du passé de Thésée marque aussi le point de départ du rêve de Phèdre, l’image de Thésée cède le pas à celle d’Hippolyte. Phèdre efface de sa mémoire le souvenir de Thésée et n’affiche plus la même retenue puisqu’elle va jusqu’à prononcer le nom...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Phédre acte ii scéne 5
  • Phèdre acte ii scène 5
  • Phedre acte ii scéne 5
  • Commentaire phedre acte ii, scéne 5
  • Lecture analytique phèdre acte ii scène 5
  • Phedre acte ii scene 5 comentaire
  • Tirade de phèdre acte ii scène 5
  • Analyse acte ii scène 5, phèdre

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !