Philo 1

5265 mots 22 pages
Gandhi, Martin Luther King, Nelson Mandela, Charles de Gaulle... voici autant de figures qui ont marqué le XXème siècle par des actes de désobéissance qui s'insurgeaient contre des lois considérées comme injustes. La loi, c'est en effet d'abord la loi juridique, celle qui est produite par un pouvoir législatif et exécutée par un pouvoir exécutif, légitimes ou pas, et auxquelles les membres d'un Etat doivent se soumettre. Or, la désobéissance, pacifique ou violente, peut d'abord être entendue comme une action de contestation dont la finalité est d'aboutir à la remise en question des lois ou du régime qui les a produites, pour espérer un changement politique, une amélioration de la nation. Dans ce sens, n'est-il pas justifié de désobéir? N'est-il pas en effet légitime, moralement et même politiquement, de désobéir à une loi si elle est injuste et que je me soucie du bien-être de ma nation? Il en va de même pour la loi morale, d'ailleurs : ne peut-il pas être justifié, légitime, c'est-à-dire raisonnable, de désobéir à la loi morale? Est-il, par exemple, toujours juste de ne pas mentir? Mais, encore faut-il pouvoir prouver que la loi est injuste pour justifier ma désobéissance. Or, n'est-ce pas justement là le problème? Je peux peut-être expliquer ma désobéissance en donnant mes raisons, individuelles, mais cela suffit-il à justifier objectivement la désobéissance? La loi, au contraire, est une règle universelle, supposée s'appliquer à tous et ne connaître aucune exception. L'intérêt n'est-il pas en effet que tous la respectent pour pouvoir vivre ensemble? Ne sert-elle pas justement à proposer une justice commune et publique que nous n'arrivons pas à établir autrement? Dès lors, désobéir, cela ne revient-il pas à mettre en danger le bon fonctionnement de la société? Peut-on justifier le fait de faire courir un tel risque à mes concitoyens, et à moi-même d'ailleurs? Cela signifierait alors qu'il faudrait se soumettre à toute loi au nom de la

en relation

  • Philo 1
    354 mots | 2 pages
  • Philo 1
    19831 mots | 80 pages
  • Philo 1
    1072 mots | 5 pages
  • philo 1
    498 mots | 2 pages
  • Philo 1
    2929 mots | 12 pages
  • Révision Philo 1
    4081 mots | 17 pages
  • Résumé philo 1
    467 mots | 2 pages
  • Notes philo 1
    2947 mots | 12 pages
  • Philo Dm 1
    2705 mots | 11 pages
  • DEVOIR 1 DE PHILO
    1513 mots | 7 pages