Philo conscience

297 mots 2 pages
[pic]

Première partie :

Il semble évident que je suis en mesure de m’affirmer, d’écrire, de parler, de donner une opinion, en ma propre personne. Je fais donc une distinction entre moi et le reste du monde. Il semblerait que moi, qui dit « je », suis une personne indépendante, apparente et différente d’autrui. Je suis alors conscient de mes pensées, de mes actes, de mes sensations et de mes sentiments. Je suis alors en mesure de savoir ce que je pense, ce que je ressens au plus profond de moi. Il semble que je sois la seule personne apte à méditer avec ma raison, et pas celles des autres. Moi seule, suis en capacité de réfléchir avec moi-même, en mon propre intérieur, avec la personne que je suis. Bien entendu la manière avec laquelle j’agis ou je réfléchis, définirai la personne que je suis. Toutes mes réflexions seront propres à moi. En outre, être conscient, c’est aussi vivre avec un passé pour mieux poursuivre dans l’avenir. Par conséquent, je suis la seule personne connaissant mon passé dans tous ses recoins et la seule personne capable de réfléchir par rapport à ce passé. C’est donc seulement avec ma conscience que je suis présent au monde.
Prenons l’exemple d’un individu discret et timoré, qui devrait choisir un rôle important pendant une longue durée. Cet individu choisirait le rôle lui correspondant, c'est-à-dire avec le moins de responsabilités possibles. En effet, lui seul est à même de savoir qu’il sera terrifié par toutes les responsabilités qui découleraient de ce rôle, car dans son passé il aurait peut-être eu une expérience de ce type.
Ainsi, il semblerait que je suis conscient d’être ce que je

en relation

  • Philo conscience
    3792 mots | 16 pages
  • Philo conscience
    587 mots | 3 pages
  • Conscience philo
    346 mots | 2 pages
  • Philo la conscience
    789 mots | 4 pages
  • Philo conscience
    1166 mots | 5 pages
  • Philo conscience
    10623 mots | 43 pages
  • La conscience philo
    3937 mots | 16 pages
  • Philo la conscience
    778 mots | 4 pages
  • La conscience philo
    1033 mots | 5 pages
  • Philo: la conscience
    770 mots | 4 pages