Philo docs

956 mots 4 pages
Y a-t-il des opinions inacceptables ?
INTRODUCTION
Les opinions sont l’ensemble des idées que se font des individus sur un sujet précis, de façon individuelle, c’est une connaissance acquise qui ne semble à la fois être prouvée et réfutée véritablement. De ce fait, on pourrait rapprocher une opinion d’une idée, d’un jugement ou d’une croyance profondément ancrée chez l’individu qui l’émet. L’opinion, individuelle, est une droit reconnu, accordé à chacun, quelque soit la nature de l’opinion, bien ou mal, juste ou fausse…
L’inacceptable quand à lui, c’est l’ensemble des choses que l’on ne peut et que l’on ne doit accepter, tolérer. C’est un outil qui peut permettre à l’homme de faire la différence entre le bien et le mal à propos d’un sujet, qui permet de trancher en faveur d’une idée lors d’un débat, généralement la plus acceptable.
Il semble donc, qu’en premier lieu, une réponse négative soit attendue, puisque les opinions sont comme dit précédemment un droit pour chacun, c’est une marque de liberté qui ne peut être bafouée, et donc toute opinion devrait être respectée, en effet les opinions peuvent être le début du savoir, c’est le premier pas dans le recherche de la vérité. Toutefois, en se plaçant d’un point de vue humain, des opinions peuvent effectivement paraitre inacceptables sur un plan moral, remettant ainsi en doute le droit des hommes à penser librement et ainsi fausser certaines vérités générales aboutissant à l’instauration de l’intolérance profondément encrée sur une interprétation souvent faussée.
Peut-on se permettre de juger les opinions d’autrui ? Sur quels principes peut on se baser pour différencier l’acceptable de l’inacceptable ? L’acceptation et la reconnaissance de toute opinion ne reviendrait il pas à finalement accepter l’inacceptable ? Que doit-on alors privilégier des droits fondamentaux de l’Homme ou du combat des préjugés ? (paradoxe ?)

PLAN DU DEVELOPPEMENT : GRANDES LIGNES DE L’ARGUMENTATION
Les opinions, facteur de vérité

en relation

  • Épistémologie de l'histoire
    2845 mots | 12 pages
  • Document
    865 mots | 4 pages
  • Rien n est ecrit d avance, c est nous qui creons l avenir
    594 mots | 3 pages
  • Alterité
    455 mots | 2 pages
  • Épistémologie de l'histoire
    3729 mots | 15 pages
  • bac aide
    1768 mots | 8 pages
  • Yjjhojm i ioi
    2090 mots | 9 pages
  • Inutile
    767 mots | 4 pages
  • Littérature
    1656 mots | 7 pages
  • Yvain ou le chevalier au lieu
    1020 mots | 5 pages