Philo engagement

288 mots 2 pages
S’engager est-ce perdre ou affirmer sa liberté ?

S’engager c’est promettre, c'est-à-dire participer activement dans le but de réussir dans ce que l’on s’est engagé. Autrement dit c’est mettre en gage quelque chose. Il faut savoir que l’engagement peut se faire de plusieurs façons, tels que par la promesse, par convention, ou encore par obligation en vue d’une action précise ou d’une situation donnée. Voyons la signification des mots perdre et affirmer. Perdre c’est le fait de cesser de posséder, de manière plus générale cela signifie que l’on est séparé de. Affirmer, c’est manifester de façon claire, prouver. Maintenant passons à la liberté, celle-ci à 3 sens philosophiques : Il y a le libre arbitre (pouvoir choisir sans être déterminé), la liberté de spontanéité (agir sans être contraint par une force extérieure) et la liberté du sage (celui qui agit à la lumière de la raison et qui est délivré des passions). Est-ce que lors d’un engagement la liberté disparaît ou au contraire elle est affirmée ?

Tout d’abord, je dirai que le fait de s’engager n’arrive pas comme par magie. Il faut que celui qui décide de le faire fasse un choix. Le choix ne dépend que de la personne, elle doit se poser plusieurs questions et tenter de percevoir au-delà pour avoir un avis raisonné. Prenons le cas de l’homme marié, certes celui-ci s’est engagé pour la vie à aimer sa femme dans le meilleur comme dans le pire… il est désormais unit par un lien moral et un lien juridique. Ce qui contredit en quelque terme la définition de la liberté qui peut être jugée comme une absence de liens. Nous pouvons donc interpréter qu’il a renoncer à sa

en relation

  • l'existentialisme
    3600 mots | 15 pages
  • Le roman
    1121 mots | 5 pages
  • La vérité
    1143 mots | 5 pages
  • Philo Politique
    5714 mots | 23 pages
  • Droit fiscal - cas philo corrigé
    2437 mots | 10 pages
  • Le parfum
    2609 mots | 11 pages
  • Dom juan
    659 mots | 3 pages
  • OR club de rencontre philo
    4048 mots | 17 pages
  • l'existentialisme est un humanisme
    3576 mots | 15 pages
  • Simpson
    4667 mots | 19 pages