Philo hitoire

1042 mots 5 pages
L'HISTOIRE

RICOEUR « Le récit historique est le gardien du temps »

MACHIAVEL Le devenir historique dépend en partie de nous. cf la vertu (en italien virtù)qui et une force d'action . Elle est aussi le talent politique voire le bon sens politique, mieux une aptitude à bien évaluer et à savoir exploiter une situation politique qui peut être l'œuvre de la fortune (la vertu explique que certain homme politique ont réussit à conserver le pouvoir dans de circonstances particulières) Contre le fatalisme, l'homme à une part de liberté grâce a la vertu. Le torrent=la fortune comme le torrent, il peut être en partie maîtrisé par la volonté de l'homme. La fortune est ce hasard heureux ou malheureux que l'homme peut en partie contrôler.

SPINOZA nous montre que tous les phénomènes du monde aussi bien naturels qu'historiques s 'enchainent nécessairement le uns aux autre que tous ont l'effet d'une autre cause en remontant ainsi jusqu'à la cause première. Spinoza nous montre que même lorsque nous croyons choisir librement nous agissons ou l'effet d'une loi de cause à effet. Il prend l'exemple d'une pierre qui tombe en montrant que si elle tombe elle croirait l'avoir choisi librement sans savoir qu'elle subit la loi de la pesanteur .Le devenir historique et donc soumis a la loi de cause a effet même si l'homme à l' impression d'agir librement sur ses actions. Cependant il croit à la possibilité d'une liberté pour l'homme s'il se rend compte et prend cs qu'il agît ou l'effet de lois-Problème=on ne peut prouver le déterminisme!

LEVIS STRAUSS histoire cumulative le progrès à de sens, cf le société chaude marche indéfinie vers la technique. Histoire stationnaire le société froide .Vision du temps cyclique, le passé n'est jamais révolu, perpétuation de tradition pas d'écriture ni de crise.

SARTRE l'homme se fait lui-même, fait sa vie, son histoire par ses actes au cours de son existence, par son action qui est choix permanent. L'homme est condamné à choisir,

en relation