philo philo

267 mots 2 pages
COURS : Philosophie - L’être humain
Étudiante : Abbou Lilya
Groupe : 24

Devoir – Rédaction : << Suis-je entrain de faire ce devoir? Est-ce que j’existe vraiment ? >>

Est-ce que j’existe ? Suis-je vraiment face à mon ordinateur tapant ce devoir ? Le «Je» est réel comme une idée. Cette idée de mon existence dépend des pensées que je donne aux choses réelles. Cependant, je considère seulement les choses comme "réel" ce que je perçois devant moi comme cet ordinateur par exemple. Si ce n’était pas le cas, je pourrais effacer cette présente image et crée une autre illusion face à moi. Mais avec tous les efforts que j’emploie, je ne peux pas changer la vision que j’ai de mes mains qui tapent sur ce clavier. Et pour prouver que je suis là, dans cette chambre à faire ce devoir de philosophie, j’utilise certains de mes sens. Mais supposons que mes sens me trompent, comme le dis Descartes, à cause d’un certain malin génie qui prend plaisir à me voir douter. Sur quoi d’autre pourrais-je me fier pour prouver mon existence alors ? Disons que je n’ai plus aucun sens. C’est le noir total je ne peux plus rien faire. Mensonge, la seule chose qui m’est possible de faire à présent est de penser. Si je pense, cela signifie qu’il existe un « je » et ce je c’est moi donc j’existe je suis bien réel. Mais revenons au malin génie qui me trompe. Il faut que j’existe pour qu’il me trompe n’est-ce pas sinon à quoi bon me tromper ? Finalement, tout reviens à la même conclusion : je pense, je suis donc j’existe.

en relation

  • Philo
    258 mots | 2 pages
  • Philo
    1075 mots | 5 pages
  • Philo
    689 mots | 3 pages
  • Philo
    286 mots | 2 pages
  • Philo
    1630 mots | 7 pages
  • Philo
    914 mots | 4 pages
  • Philo
    935 mots | 4 pages
  • Philo
    495 mots | 2 pages
  • Philo
    910 mots | 4 pages
  • Philo
    1836 mots | 8 pages