Philo

1540 mots 7 pages
Nietzsche : Généalogie de la morale

Texte 2 : Première dissertation § 7 en entier

a) Le conflit des interprétations : ce sont deux modes d’évaluation qui entrent en conflit et il importe de bien préciser ce que veut dire chez N. :

- Evaluer : lien entre évaluation et volonté de puissance chez N. Il va caractériser ce personnage, cette figure prototypale de la moralité religieuse qu’est le prêtre comme un certain type d’évaluation. Vivre c’est évaluer. L’homme est par nature un estimateur. L’homme au fond qui est un être vivant ne peut vivre qu’au prix d’une évaluation. La valeur des valeurs pour N c’est la Vie. Vie = valeur des valeurs qui fonde toutes les autres. Cette valeur absolue qu’est la vie. Ne suffit-il pas de vivre ? Non car, pour N, vivre n’est pas seulement accomplir l’activité biologique. Vivre = évaluer = mesurer. Quand on mesure on prétend déterminer quelque chose : donner la détermination quantitative. Notre propre jugement est la mesure à partir de laquelle nous allons pouvoir interpréter la réalité. Pour N vivre = évaluer car au niveau du vivant humain, qui est un vivant pensant, la vie qui est le constituant fondamental du monde réel.

- Interpréter : Evaluer c’est interpréter, c'est-à-dire que dans ce monde « monstre de force sans commencement ni fin », en perpétuel devenir et recommencement, dans le quel il serait vain de chercher quelconque dynamique, où la complexité est première, où le désordre et le chaos sont premier, où l’énigme infinie de la profondeur abyssale de forces négatives… blablabla. L’homme ne peut vivre qu’en attribuant des valeurs aux choses. Mais que veut dire poser des valeurs : cela veut dire introduire son interprétation, ramener la réalité, la partie de la réalité que nous percevons à ce que nous pouvons en comprendre. Idée de contrôle, idée de pouvoir. Evaluer = connaitre quelque chose au mieux de nos intérêts, c'est-à-dire ramener dans le champ de sa certitude, de son pouvoir réel. Sans

en relation

  • Philo
    1075 mots | 5 pages
  • Philo
    258 mots | 2 pages
  • Philo
    689 mots | 3 pages
  • Philo
    1630 mots | 7 pages
  • Philo
    286 mots | 2 pages
  • Philo
    914 mots | 4 pages
  • Philo
    935 mots | 4 pages
  • Philo
    495 mots | 2 pages
  • Philo
    3554 mots | 15 pages
  • Philo
    910 mots | 4 pages