Philo

Pages: 10 (2444 mots) Publié le: 2 mai 2012
La philosophie
Pour commencer, nous disons que l’étymologie du terme philosophie signifie « amour de la sagesse ». Cependant, il faut souligner que la philosophie ne peut être  définie par la sagesse elle-même ; il faut dire que l’esprit philosophique s’exprime et se définit à travers le désir, la recherche et l’amour de la sagesse.
Cette distinction entre la sagesse et l’amour de la sagesseconstitue une caractéristique fondamentale de la philosophie grecque. Cela dit, l’essence de la philosophie s’exprime à travers ses thèses fondamentales : chercher le savoir et questionner ses fondements.
_____________________________________________________________________
Esprit philosophique et réflexion
L’esprit philosophique est essentiellement antidogmatique, c'est-à-dire, c’est un espritqui refuse d’enfermer la question du savoir dans des formules à caractère définitif et complet.                                                                 
Ainsi, nous pouvons dire que faire de la philosophie, c’est comprendre tout d’abord que les questions en philosophie sont plus essentielles que les réponses et par conséquent chaque réponse devient à son tour une question.
De ce fait, larecherche philosophique se présente en qualité d’une modestie authentique qui s’oppose bien entendu au dogmatisme orgueilleux de l’esprit fanatique : le fanatique est complètement convaincu de posséder la vérité, c'est-à-dire il n’accepte pas que celle-ci constitue l’objet d’une remise en question.
En effet, lorsqu’une vérité s’enferme dans un esprit dogmatique, on peut dire que le fanatique netrouve aucune raison de remettre sa vérité en question, et fini par imposer sa vérité à autrui.
La recherche de la vérité se trouve progressivement affaiblie dans l’illusion de posséder la vérité, l’esprit fanatique pense qu’il est le propriétaire de la certitude, par contre, le philosophe essaie d’être sur le chemin de la vérité. La modestie de l’esprit philosophique se comprend à partir del’idée suivante : «  la vérité n’est pas plus à moi qu’à toi, mais elle est en face de nous ».
Le compte tenu du rapport qui entretient la philosophie avec la notion de vérité, nous pouvons dire que la conscience du philosophe n’est ni une conscience malheureuse ni une conscience heureuse elle est davantage une conscience inquiète et insatisfaite de ce qu’elle trouve comme vérité.
Le travailphilosophique se caractérise essentiellement par un travail de réflexion. La réflexion se définit à son tour par un mouvement de retour sur soit même. Ainsi, quand nous faisons un travail de réflexion philosophique nous sommes nécessaire conduit à remettre en question les connaissances que nous possédons. Définir la philosophie comme un travail de réflexion, c’est vraiment la situer non dans l’ordre d’uneconnaissance du premier degré, mais plutôt du second degré, c’est-à-dire une connaissance de la connaissance (méta connaissance).
Le modèle de réflexion philosophique que nous pouvons présenter  à  titre d’exemple et celui de Socrate.
Sa philosophie est fondée sur ce que nous appelons la maïeutique, c'est-à-dire l’art d’accoucher les esprits simples et naïfs qui croient ne rien savoir.
« Ma mèreétait sage femme, moi j’accouche les esprits. »
Le modèle de réflexion de Socrate s’appuie également sur l’ironie et il l’utilisait de façon méthodique à l’égard des sophistes qui croient tout savoir.
Socrate est resté célèbre dans l’histoire de la pensée philosophique par l’expression suivante :
«  Je ne sais qu’une chose, c’est que je ne sais rien »
Socrate a complètement transformé le champde la réflexion philosophique qui s’intéresse essentiellement aux problèmes de la vie humaine.
Platon, montre dans ses écrits qui s’expriment dans une forme de dialogue philosophique, comme Socrate, se sert de la maïeutique et de l’ironie pour amener progressivement ceux qui discutent au sujet d’une question soit à découvrir la vérité, soit à reconnaître leur ignorance.
Dans ce sens, nous...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • philo philo
  • Philo
  • la philo
  • Philo
  • Philo
  • philo
  • Philo
  • Philo

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !