Philo

630 mots 3 pages
« Expérience » peut s'entendre en un triple sens : l'expérience de l'homme d'expérience n'est pas l'expérience sensible dont parle Kant, ni l'expérience ou expérimentation scientifique. Dans chacune de ces significations cependant, l'expérience est un moment nécessaire de la connaissance.
1. Qu'est-ce qu'un « homme d'expérience » ?
• Le temps n'est pas qu'une puissance d'usure et d'amoindrissement, car je peux toujours tirer quelque chose des jours qui passent : l'expérience est alors cette sédimentation en moi d'un passé me permettant de faire mieux et plus vite ce que j'accomplissais auparavant péniblement. « C'est en forgeant qu'on devient forgeron », disait Aristote : l'expérience me livre un savoir qui n'est pas dans les livres et qui ne s'enseigne pas.
• Mais cette expérience ne se réduit pas à la maîtrise technique d'un savoir-faire : un homme d'expérience, ce n'est pas seulement celui qui connaît son métier, mais aussi l'homme prudent qui s'est peu à peu instruit des affaires humaines.
Exercice n°1
2. Suis-je en position de passivité face à l'expérience ?
• Ce que l'expérience m'apprend, je ne peux pas le transmettre à d'autres : on ne peut apprendre un tour de main simplement en regardant le maître, et il ne suffit pas d'écouter un sage pour devenir sage soi-même. L'expérience m'apprend donc quelque chose, mais elle ne l'apprend qu'à moi seul ; et encore faut-il avoir la volonté d'en retenir l'enseignement.
• Il ne suffit pas de vieillir pour devenir plus habile, plus savant ou plus sage : celui qui est face à l'expérience en position de passivité n'en apprendra rien, parce qu'il n'y a rien à en recevoir passivement. L'expérience n'instruit que ceux qui ont la volonté de s'en instruire.
3. Quel rôle l'expérience sensible joue-t-elle dans la connaissance ?
• L'expérience est toujours singulière, et ne se partage pas. C'est en cela que Kant a pu parler d'expérience sensible en lui donnant le sens de « perception ». La perception en effet est

en relation

  • Philo
    258 mots | 2 pages
  • Philo
    1075 mots | 5 pages
  • Philo
    689 mots | 3 pages
  • Philo
    286 mots | 2 pages
  • Philo
    1630 mots | 7 pages
  • Philo
    914 mots | 4 pages
  • Philo
    935 mots | 4 pages
  • Philo
    495 mots | 2 pages
  • Philo
    910 mots | 4 pages
  • Philo
    3554 mots | 15 pages