Philo

350 mots 2 pages
Hansse Nicolas TS2
Devoir de Philosophie
Thème : Qu’est-ce que le moi selon Bergson ? L’âme ? Ou le corps ? Les deux ?
La vision d’un moi matériel
La vision d’un moi immatériel
La vision du moi créatif source de puissance

Dans ce monde confus par les apparences, les philosophes ont longtemps cherché la réponse à l’interrogation qui suis-je ? La réponse qu’il survient c’est « moi » un terme propre à chacun, unique. Dans ce texte, Bergson essai de définir ce que tout le monde appel le moi. Employé dans différents contexte, Bergson essai dans un premier temps de définir un moi matériel soumis à la mortalité, dans un second temps un moi soumis aux mêmes règles de l’espaces temps, et enfin un moi a des possibilités infinie.

Bergson propose une définition matérialiste du corps en l'assimilant à tout ce qui est matériel et soumis aux lois du mouvement. Ainsi, la matière s'étend dans l'espace, s'altère et est visible par les sens. Dès lors, tout corps obéira aux lois de la matière et, par conséquent, sera soumis aux lois physiques, mécaniques et temporelles. Cette thèse est expliquée par le fait que tout corps vivant meurt un jour et disparaissent comme n’importe quel matériaux ; comme les aliments ils ont leur moment (comestible) et plus temps passe il devient périssable à la seul différance qu’ils ne sont pas dotés d’une conscience ou d’une quelconque forme d’intelligence. Donc selon Bergson tous les corps ont un point commun, qui est d’être mortel et soumis aux lois scientifiques en tout genre existante. Il rajoute aussi pour montrer cette différence entre un être doté d’une conscience et sans, que l’être doté de celle-ci subit les traces du passé et les mets en « lumière » pour les interpréter dans le but de nourrir celle-ci a contrario des autres qui ne font que subir ces traces.
Pour ma réflexion, je suit Bergson dans sa thèse mais pour compléter cette dernière je rajouterais que le corps n’est qu’une simple enveloppe auquel l’âme commande. D’ailleurs

en relation

  • Philo
    1075 mots | 5 pages
  • Philo
    258 mots | 2 pages
  • Philo
    689 mots | 3 pages
  • Philo
    1630 mots | 7 pages
  • Philo
    286 mots | 2 pages
  • Philo
    914 mots | 4 pages
  • Philo
    935 mots | 4 pages
  • Philo
    495 mots | 2 pages
  • Philo
    3554 mots | 15 pages
  • Philo
    910 mots | 4 pages