Philo

1896 mots 8 pages
Conscience et inconscient
''Suis- je ce que j'ai conscience d'être ? '' ; '' Quel est ce « je » qui dit je ? ''…

Notions impliquées : Bonheur , vérité , langage.

Introduction :
Il semble évident que chacun sait ce qu'il est a conscience de son identité perso = express comm : '' je connais mes limites '' '' tu n'est pas à ma place ''… = présence d'une conscience qui n'est pas physique mais métaphysique. Pourtant au lieu de me comprendre je peux parfois être dans l'ignorance sur moi mme = inconscient dc pas tt dans la conscience claire Freud , Essais de psy : '' L'homme est obscur à lui mme ''. Savoir que je suis semble + simple que savoir qui je suis car ma conscience est un perpétuel devenir et non un être dc on peut passé sa vie entière à se chercher. D'où vient la certitude de l'identité perso ? Est-elle peut-être illusoire ? Cette illusion peut être atténué ?

I/ Identification entre conscience de soi et connaissance de soi :

>Expressions communes :
'' J'ai ma conscience pour moi '' , je connais mes limites ''… , je peux me voir de l'intérieur grâce à la méthode introspective.

>Intro/spection ( regard/intérieur)
= regard que chacun peut porté à l'intérieur( de lui même je peux avoir immédiatement accès à mes sentiments. Descartes , Méditations métaphysique : ''Je suis immédiatement joint à mon corps ''. Ex : la douleur si je n'ai pas conscience d'avoir mal je n'ai pas mal ( anesthésie...) lorsque je souffre je suis seul à le ressentir. / désir ♥ , je sais mes préférences pr preuve je peux passer ma vie à le cacher.
Autrui ne peut accéder à mes sentiments la connaissance qu'il a de moi n'est pas immédiate mais médiatisée car il est condamné à interpréter des intermédiaires incertains .
Ex : langage mot sont un moyen d'exprimer ce que je ressent mais ils peuvent être déformés par le mensonge ou involontairement puisqu'ils sont imperso dc ne peuvent être fidèles à nos sentiments perso. Bergson Le rire : '' Par les mots nous échouons à

en relation

  • Philo
    1075 mots | 5 pages
  • Philo
    258 mots | 2 pages
  • Philo
    689 mots | 3 pages
  • Philo
    1630 mots | 7 pages
  • Philo
    286 mots | 2 pages
  • Philo
    914 mots | 4 pages
  • Philo
    935 mots | 4 pages
  • Philo
    495 mots | 2 pages
  • Philo
    3554 mots | 15 pages
  • Philo
    910 mots | 4 pages