Philo

Pages: 5 (1156 mots) Publié le: 27 mai 2013
SES

Le débat autour du chômage oppose encore et toujours des logiques radicalement opposées. Le chômage de masse s’éternise (10,9% en Europe) et les mesures prises ne sont pas assez efficaces pour le réduire.
Alors comment la diversité des politiques de l’emploi menés par les Etats reflète la pluralité des explications du chômage ?
Pour répondre a cette question nous montrerons lesdifférents moyens d’action que l’Etat à a sa dispositions pour agir contre les diverses formes du chômage. Ainsi nous verrons que par l’intermédiaire d’action sur les incitations financières, le soutien des revenus et sur les structures du marché du travail on pourra constater de la pluralité des explications du chômage.

Le marché du travail suit le même raisonnement que n’importe quellemarché comme celui des biens et des services. Sur ce marché, l’offre est représentée par les ménages, la demande par les entreprises. Le prix est le salaire ; quand le salaire augmente, la demande de travail (entreprises) baisse.
Dans sa vie, tout choix de l’individu est un arbitrage. Celui-ci se fait également entre loisir et travail ; plus le salaire réel est élevé, plus l’individu sera amené àsacrifier son temps libre pour aller travailler et vis versa. Pour les classiques, le chômage qui se manifeste, selon les raisons précédentes, est un chômage qui se veut volontaire dans la mesure où il découle d’un choix personnel ou collectifs (syndicats) des travailleurs. Pour les classiques de tradition libérale, le chômage s’explique par un cout trop élevé du travail qui découragerai lesentreprises à appeler a ce mode de production. Les progrès techniques aux cours de ces dernières décennies ont permis aux entreprises d’économiser massivement sur le capital humain lorsque celui-ci était trop élevé ou alors délocaliser vers les pays où la main d’œuvre est meilleur marchée.
Dès lors, les solutions contre le chômage sont donc de réduire le cout salarial, qui est la somme des dépensesque l’employeur doit se charger en contre partie du travail fournit par le salarié, et en réduisant les charges sociales surchargeant les salaires. Aussi, les classiques préconise la baisse voire la suppression d’un salaire minimum, des allocations chômages et des cotisations sociales qui font obstacle à la libre fluctuation du salaire réel. Le document 1, extrait d’un texte de Christine Ehrel, nousdit que les politiques publics peuvent jusqu'à nous inciter par des impôts négatifs a chercher un emploi et donc d’éviter ce chômage volontaire.

Nous avons donc vu une première théorie expliquant les causes du chômage et ses solutions. Pour les classiques, il faudrait donc libérer l’emploi des conditions contraignantes et baisser les couts salariaux pour lutter contre le chômagevolontaire et encourager les entreprises à embaucher. Le salaire serai donc fixer par le mécanisme de l’offre et de la demande. Mais cette théorie s’oppose a l’analyse keynésienne qui voit le chômage d’un angle diffèrent. Quel sont, selon cette théorie, les explications du chômage et comment y faire face ?

L’analyse keynésienne ne pense pas à un cout du travail trop élevé mais à uneinsuffisance de la demande globale. Les entreprises embaucheraient selon le carnet de commande de bien et de services. Autrement dit, les entreprises anticipe la demande et produise selon les prévisions, ce qui peut nuire à l’emploi. Il revient à dire que le seule travail « désirable » pour les entreprises est celui qui, quel que soit sa valeur, crée de l’excèdent. Le but principale de l’entreprise et defaire du profit c’est pour cela qu’elle sont craintif et n’embauche pas facilement si la demande n’y est pas, ce qui a pour conséquence de freiner l’investissement et bien évidement l’emploi.
Les Keynésiens préconisent des politiques conjoncturelles relance pour ce chômage qui définisse comme étant conjoncturelle, c’est à dire qui correspond à un ralentissement de l’activité économique...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • philo philo
  • Philo
  • la philo
  • Philo
  • Philo
  • philo
  • Philo
  • Philo

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !