Philo

12507 mots 51 pages
Cours de philosophie – Navarro

Chapitre 3 : La raison et le réel ; la vérité ; la démonstration ; la matière et l’esprit.

I) Retour sur le film 12 Hommes en colère, de Sidney Lumet (1957) : suffitil d’être certain pour être dans le vrai ?
La certitude d’avoir raison est-elle un moyen suffisant pour savoir que l’on est dans le vrai, que l’on ne se trompe pas ? Certitude : adhésion entière de l’esprit à une idée qu’il juge vraie. Elle s’oppose au doute. La certitude tire sa force de la vérité : elle réside dans l’assurance, le sentiment que l’on détient la vérité ainsi que les critères garantissant qu’il s’agit bien de la vérité. Elle se distingue en cela de la simple conviction, qui est également un sentiment subjectif fort, mais à laquelle manquent les critères qui en fonderaient à coup sûr la vérité. Vérité : conformité du discours au réel. Retour au film : au début du film, on aurait du mal à reprocher aux onze jurés de déclarer l’accusé coupable, et d’être certains de sa culpabilité. Pourquoi ? Parce qu’ils paraissent bien dans le vrai : le procès leur a en effet prouvé que l’accusé est coupable de plusieurs manières différentes. Il y a en effet une preuve matérielle (le couteau), 2 témoignages, et l’alibi de l’accusé ne tient pas debout. De plus, le réquisitoire de l’avocat dit vrai, renforce ce sentiment de vérité, alors que la défense semble impuissante : on ne peut aller contre le réel, contre les faits. Toutes ces données forment un système cohérent, tout colle bien, et cela semble être en effet un critère fiable de vérité. On ne peut reprocher aux 11 jurés leurs certitudes concernant la culpabilité de l’accusé. Or c’est cette certitude unanime que le juré n° 8, Henri Fonda (tout de blanc vêtu), va faire vaciller. Henri Fonda a tout l’air d’un fou au départ : pourquoi voter non-coupable, alors que rien ne permet de discuter cette thèse ? d’ailleurs, a-t-il de bonne raisons de discuter ? pas vraiment : il reconnaît lui-même qu’il est très probable que

en relation

  • Philo
    1075 mots | 5 pages
  • Philo
    258 mots | 2 pages
  • Philo
    689 mots | 3 pages
  • Philo
    1630 mots | 7 pages
  • Philo
    286 mots | 2 pages
  • Philo
    914 mots | 4 pages
  • Philo
    935 mots | 4 pages
  • Philo
    495 mots | 2 pages
  • Philo
    3554 mots | 15 pages
  • Philo
    910 mots | 4 pages