Philo

14941 mots 60 pages
L A L I B E R T É

A - Définition de la liberté

I - Liberté et déterminisme

De nombreuses expressions populaires proposent des modèles de liberté tirés de la nature. Ainsi pourra-t-on entendre dire qu'on aimerait être libre comme un animal, ou libre comme le vent ou l'air. Sont donc proposés ici des symboles naturels de la liberté :
- l'animal, supposé représenter la liberté de par l'absence de contraintes sociales dans le déroulement de sa vie, la spontanéité de son action, et la simplicité de ses comportements.
- l'air ou le vent, supposés représenter la liberté de par leur force que rien ne peut contraindre ni arrêter, qui vole au-dessus de tous les obstacles.
Or, à bien y réfléchir, ni l'animal ni le vent ne sont libres. Lorsque l'animal agit sans rencontrer d'obstacles, il suit son instinct. Si l'animal agit, c'est pour satisfaire un besoin qui s'impose à lui. Il est gouverné par une loi, non pas sociale, mais naturelle, à laquelle il ne peut se soustraire, à laquelle il lui est impossible de ne pas obéir. Certes, cette loi ne lui est pas imposée de l'extérieur mais, pire encore sur le plan de la liberté, elle est immanente à sa propre nature : il ne l'a nullement choisie. De même que le vent n'est pas davantage libre : rien ne peut peut-être arrêter le vent ; mais le vent ne peut pas non plus s'arrêter lui-même. Sa naissance, sa direction, son intensité et son évolution sont les résultats de lois naturelles dont il n'a pas l'initiative.
En généralisant ces remarques : on a tort de rechercher des symboles de liberté dans la nature puisque, précisément, la nature n'est pas libre, mais se trouve au contraire soumise à la nécessité. La nature est régie par un ensemble de lois qui gouvernent ce qui se produit dans l'univers et qui n'admettent aucune exception. On appelle déterminisme la nécessaire relation qui unit une cause et son effet et qui est à la base de l'idée de loi. Selon le déterminisme, il existe un lien universel et éternel entre

en relation

  • Philo
    258 mots | 2 pages
  • Philo
    1075 mots | 5 pages
  • Philo
    689 mots | 3 pages
  • Philo
    286 mots | 2 pages
  • Philo
    1630 mots | 7 pages
  • Philo
    914 mots | 4 pages
  • Philo
    935 mots | 4 pages
  • Philo
    495 mots | 2 pages
  • Philo
    910 mots | 4 pages
  • Philo
    3554 mots | 15 pages