Philo

755 mots 4 pages
Envoyé par Mélanie.
FICHE SUR PASCAL

PLAN DU COURS :
1-pascal le mystique
2-pascal et Port-Royal
3-Les provinciales :entre extrémisme et propagande
4-les incompatibilités
5-de la théologie à l’honnête
6-Pascal et le monde
7-réquisitoire contre le divertissement
8-Pascal et l’homme
9-les puissances trompeuses

1-Pascal et le mysticisme
Ce savant expérimental se fera le protagoniste d’un parti religieux, il veut être l’apologiste d’une religion à la fois intransigeante et cpdt capable de convertir des esprits modernes tout pétris d’humanisme.

2-Pascal et Port-royal
1646 :il subit l’influence janséniste. Avec sa sœur, il entre en relation directe avec eux. C’est le moment ou PR rejoint l’extrémisme spirituel. En 1654 sa sœur rejoint les religieuses de PR
Les provinciales : le moment de la plus complète identification de Pascal avec le jansénisme militant. Il s’agit d’une œuvre de circonstance. Pendant la publication, Pascal reçoit la deuxième confirmation de sa vocation (la première étant une extase rapportée dans son mémorial) .1656 est l’année ou sa nièce et miraculeusement guérie.
1658 :il entreprend d’aller bien au-delà de la querelle janséniste pour poser dans Les Pensées le problème de la relation entre le christianisme et l’esprit moderne. Il nourrit son œuvre de tout ce que l’humanisme moderne avait découvert : grandeur et mystère de l’homme. Il y a plusieurs interlocuteurs dans Les pensées : de Montaigne à Descarte, des stoïciens aux libertins.

3-entre extrémisme et propagandes : Les provinciales
1655 :un théologien de PR publie une lettre ou il contestait la légitimité de la condamnation de 1653 par le pape contre les 5 propositions contenues dans L’augustinus, livre des jansénistes qui parle du problème de la grâce : les jansénistes affirment que la grâce divine est absolument gratuite, Dieu ne la donnant qu’à quelques âmes choisies par lui. Au contraire les jésuites avaient élaboré une théologie de la grâce qui visait à

en relation

  • Philo
    1075 mots | 5 pages
  • Philo
    258 mots | 2 pages
  • Philo
    689 mots | 3 pages
  • Philo
    1630 mots | 7 pages
  • Philo
    286 mots | 2 pages
  • Philo
    914 mots | 4 pages
  • Philo
    935 mots | 4 pages
  • Philo
    495 mots | 2 pages
  • Philo
    3554 mots | 15 pages
  • Philo
    910 mots | 4 pages