Philo

1407 mots 6 pages
DM n°1 de philosophie :
Nietzsche Humain, trop humain.

Il ne semble pas absurde de dire que la science a pour grande valeur de découvrir des vérités. La science est quelque chose qui se vit et qui se pratique. Celle-ci doit être comprise et non apprise sans comprendre. Si la science a quelque chose de particulier, qu’est-ce que cela pourrait être ? La science a pour but d’améliorer le sort de l’homme sur terre, ce qui pouvait être atteint en rassemblant des faits par une observation méthodique d’où découlent des théories. Ce que Nietzsche dans son extrait Humain, trop humain veux faire comprendre c’est que l’Homme doit acquérir l’intelligence sur la méthode. On appelle méthode tous ce qui est des connaissances scientifiques, que ce soit des observations, des expériences, des raisonnements, ou des calculs théoriques. Ici présent, il s’agit, le plus souvent, de décider de la bonne méthode scientifique.
Il n’y a pas de place dans la science pour les opinions personnelles, goûts... Les théories scientifiques sont extraites de façon très rigoureuse des résultats données par l’observation et l’expérience. La science est objective. On peut se fier au savoir scientifique parce que c’est un savoir objectivement prouvé. « La science est une construction bâtie sur des faits », écrit J.J. Davies dans son livre On the Scientific Method.
Mais il suffit de se demander qu’est-ce que la méthode scientifique ? Quelle est le fondement des sciences ? De quel droit la science prétend à la vérité ? Quelle est la valeur de la science ? Nous verrons que la méthode scientifique est aussi importante que les résultats scientifiques. Nous constaterons que l’homme doit exploiter son intelligence et ne peut pas rester baser sur les conclusions que les scientifiques font. Donc l’homme doit acquérir cette méthode scientifique.

Selon Nietzsche « Les méthodes scientifiques sont un fruit de la recherche », elle a été progressivement découverte au fur et à mesure que les années

en relation

  • Philo
    1075 mots | 5 pages
  • Philo
    258 mots | 2 pages
  • Philo
    689 mots | 3 pages
  • Philo
    1630 mots | 7 pages
  • Philo
    286 mots | 2 pages
  • Philo
    914 mots | 4 pages
  • Philo
    935 mots | 4 pages
  • Philo
    495 mots | 2 pages
  • Philo
    3554 mots | 15 pages
  • Philo
    910 mots | 4 pages