Philo

953 mots 4 pages
Management Cas Nike

1
Nike est une entreprise privée car elle a été fondée et elle est détenue par des personnes privées et pas par l’Etat. De plus, cette organisation dégage des profits (annexe 1).
Toujours d’après l’annexe 1, Nike est une entreprise sociétaire de type SA car elle est composée d’actionnaires.
Les annexes 1 et 2 nous renseignent sur : * la taille et l’implantation géographique : c’est une grande entreprise internationale car elle emploie « environ 23 000 personnes à travers le monde » , elle travaille avec plus de 700 sous traitants et les chiffre d’affaires et résultats s’élèvent pour 2005 respectivement à 13 739,7 et 1 211,6 millions de dollars. * La nature de l’activité : « Nike conçoit et vend des chaussures, des tenues et des accessoires pour de nombreux sports ». Son activité est donc marchande. Comme Nike ne fabrique pas, c’est une entreprise commerciale donc du secteur tertiaire.
Quant à sa finalité et ses objectifs, Nike recherche une rentabilité maximum et le maintien de sa position de leader mondial. Pour cela, l’organisation s’est fixé les objectifs suivants : * réduire les coûts de production et donc délocaliser dans les pays les moins chers du monde, * maintenir l’innovation en proposant sur le marché, plus de 100 nouveautés par an, * imposer aux sous-traitants une productivité de 350 chaussures par salarié et par mois.
L’environnement de Nike est composé de clients au niveau du monde entier, de concurrents comme Adidas ou Reebok et de plus de 700 sous-traitants qui assument le risque de production (annexe 4). Au niveau du macro-environnement, Nike « subit les foudres des organisations luttant pour l’amélioration des conditions de travail » (annexe 6) car Nike imposait des rythmes de travail et des salaires misérables aux ouvriers des entreprises sous-traitantes, entreprises localisées essentiellement en Asie. Ainsi, ouvriers grévistes, syndicats et ONG ont fait pression sur l’organisation Nike.

en relation

  • Philo
    258 mots | 2 pages
  • Philo
    1075 mots | 5 pages
  • Philo
    689 mots | 3 pages
  • Philo
    286 mots | 2 pages
  • Philo
    1630 mots | 7 pages
  • Philo
    914 mots | 4 pages
  • Philo
    935 mots | 4 pages
  • Philo
    495 mots | 2 pages
  • Philo
    910 mots | 4 pages
  • Philo
    3554 mots | 15 pages