Philo

5028 mots 21 pages
%u25BA 1. Dégagez l'idée directrice et les étapes de l'argumentation du texte.
%u25BA 2. Expliquez :
a. « nous ne nous rendons ainsi coupables d'aucun préjugé » ;
b. « alors nous admettons ces connaissances comme simple préjugé ».
%u25BA 3. À quelles conditions pouvons-nous avoir confiance en l'autorité d'autrui sans tomber dans le préjugé ?
Il faut distinguer entre les vérités de faits (ou d'expérience) et les vérités rationnelles.¨Par cela même qu'elles sont exclusivement du domaine de la raison, ces dernières sont anonymes et excluent l'argument d'autorité. Attachez-vous à montrer comment Kant oppose les deux domaines où l'autorité d'autrui peut être invoquée, pour en conclure que ce n'est pas le recours à l'autorité en lui-même qui est un préjugé, mais son usage dans un domaine où elle n'a que faire. articulation formelle du texte

« Lorsque, dans les matières qui se fondent sur l'expérience et le témoignage, ... nous ne nous rendons ainsi capables d'avoir préjugé ; car... puisque... il faut bien que...

Mais lorsque nous faisons de l'autorité d'autrui le fondement de notre assentiment à l'égard de connaissances rationnelles, alors... il ne s'agit pas de demander : qui a dit cela ? Mais bien : qu'a-t-il dit ?... »

questions indicatives

Importance de la distinction entre « les matières qui se fondent sur l'expérience et le témoignage » et « les connaissances rationnelles » ?
Comment Kant peut-il être amené à écrire que dans le premier cas il n'y a « aucun préjugé » ?
Pourquoi (et dans quel cas ?) Kant estime-t-il que « peu importe si une connaissance a une noble origine » ?
Quelles sont les deux causes du « penchant à suivre l'autorité des grands hommes » selon Kant ? Importance de ces notations dans l'économie du texte ?
Que pensez-vous des distinctions opérées par Kant ? Que pensez-vous de son argumentation ?
Quel est l'enjeu de ce texte ? Quels effets une telle position peut-elle avoir ? A qui s'attaque-t-il ?

Question 1

en relation

  • Philo
    258 mots | 2 pages
  • Philo
    1075 mots | 5 pages
  • Philo
    689 mots | 3 pages
  • Philo
    286 mots | 2 pages
  • Philo
    1630 mots | 7 pages
  • Philo
    914 mots | 4 pages
  • Philo
    935 mots | 4 pages
  • Philo
    495 mots | 2 pages
  • Philo
    910 mots | 4 pages
  • Philo
    3554 mots | 15 pages