Philosophie des religions

Pages: 19 (4504 mots) Publié le: 1 mai 2013
Philosophie des religions

Introduction :
Ibn Rushd, le Ben Rushd des juifs et l’Averroès des Latins a été lu, traduit et étudié en trois langues, l’arabe, l’hébreu et le latin. On a aussi tenté de l’enraciner dans trois communautés religieuses : la sienne propre, l’islam, le judaïsme et le christianisme. C’est dire qu’Ibn Rushd peut être légitimement considéré comme l’un des pèresspirituels de l’Europe. Les récentes rééditions de l’œuvre d’Averroès, de même que les travaux de philosophes arabes contemporains comme le marocain Mohamed Abed al-Jabri sur l’œuvre d’Averroès montrent l’intérêt actuel pour la pensée de celui-ci. Il a été à la fois dénié et récupéré par l’Occident chrétien au point d’être constitutif de son mode de pensée. Étrangement, son influence a longtemps étéétouffée dans le monde arabo-musulman. On ne le connaît essentiellement que pour ses commentaires d’Aristote et plus particulièrement pour son Grand commentaire du Traité de l’âme. Averroès distinguera deux types de connaissance. L’une est propre au prophète : Dieu imprime sur la cire de son imagination le sceau de la vérité. L’autre, connaissance théorique proprement humaine, exige de l’intellecthumain qu’il s’approprie un contenu de l’intellect séparé par un acte de raisonnement. Or, le raisonnement est synonyme de démonstration chez Averroès ; et la démonstration renvoie à la logique d’Aristote. Atteindre la connaissance divine par le raisonnement analogique supposerait que Dieu est de même nature que l’homme, ce que ne peut admettre Averroès. Cependant, concernant la connexion entrereligion et philosophie, Averroès suit la méthodologie proprement aristotélicienne selon laquelle à un certain type d’objet correspond un certain type de savoir. Comparer la philosophie à la science de Dieu revient, selon Averroès, à assimiler des choses contraires par leur essence et leurs propriétés, ce qui est le comble de l’ignorance. La seule preuve irréfutable établissant l'existence de Dieu sefonde sur le mouvement. Le temps est un accident du mouvement qu'il mesure. Par ailleurs, le mouvement a besoin d'un support, donc d'un corps. Parler du temps, c'est donc parler de la vitesse suivant laquelle se déplace un corps ou ses parties. Pour démontrer l'existence de Dieu on ne peut que recourir à la preuve par le mouvement qui nous permet d'aboutir à un Premier Moteur placé en tête d'unesérie de moteurs qui ne peut s'étendre à l'infini. Ce moteur meut éternellement un univers à l'extérieur duquel il se trouve. Et si ce moteur premier est Un, immatériel et éternel, il ne peut être qu'un intellect, à savoir l'intellect suprême. Ibn Rushd explicite bien ses vues dans son commentaire de la Métaphysique (livre Lambda) et aussi dans son Epitomé de ce même livre. Quelle influence Averroèsa-t-il eu au sein de l’Europe judéo-chrétienne ? Après avoir fait le point sur la pensée médiévale, nous examinerons les concepts d’Averroès.



I) La pensée médiévale
A) Médiateur de cette pensée
Ibn Ruchd plus connu en Occident sous le nom d'Averroès, a dominé le XIIe siècle par la puissance de sa pensée, l’ampleur et la variété de ses écrits, la continuité et la fécondité de son engagementintellectuel au service de sa communauté, et enfin, la force de son rayonnement dans l’Occident latin. Il naquit à Cordoue, capitale brillante de l'Andalousie musulmane, dans une famille de juges (cadi pour les musulmans) en 1126. Il séjourna au Maroc à Marrakech, où il devint le protégé du souverain almohade Abü Ya' qüb (1163-1184), puis de Ya' qüb al-Mansür (1184-1199) et où il mourut en 1198.Naître dans une famille de magistrats appelés à appliquer les normes de la Loi religieuse dans une société totalement soumise aux dogmes de religions révélées, être soi-même juge ou docteur de la Loi et pratiquer, cependant, des sciences séculières rassemblées sous le nom de philosophie : c'est là le signe d'une société et d'un temps. La confrontation entre religions révélées et tradition...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Philosophie de la religion
  • Philosophie- la religion
  • Philosophie et religion
  • Philosophie et religion
  • Philosophie religion
  • Philosophie la religion
  • Philosophie et religion
  • Philosophie et religion

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !