Philosophie la beaute selon platon

678 mots 3 pages
Selon Platon, la dialectique a pour effet de remonter de concepts en concepts jusqu’aux concepts les plus généraux et aux principes premiers ayant valeur ontologique.
Les lecteurs modernes de Platon ont employé le mot de dialectique pour désigner une doctrine faisant appel à un mouvement général de l’esprit qui s’élève des sensations aux idées, de la beauté concrète au principe du Beau, des fins individuelles à la justice universelle
[On observe qu’il faut ici laisser complètement de côté la notion hégélienne de dialectique qui implique l’inséparabilité des contraires]
Bien entendu, après être remonté jusqu’à ces principes, l’esprit peut soit s’y reposer indéfiniment (dialectique contemplative), soit retourner dans la réalité sensible pour guider les autres hommes vers le vrai-le beau-le bien, dialectique descendante (--> rôle politique du philosophe, c’est là)
2 – Et un petit extrait de Platon.
En général, quand on parle de "dialectique ascendante", on fait référence au Banquet, dialogue sur l'amour, entendu comme moyen d’escalader les marches de l’être en direction de l’Etre absolu, ou du Beau absolu, ou du Bien absolu (tout ça : idem).
On cite souvent un extrait tel que celui-ci :
« Quand, des beautés inférieures on s'est élevé, par un amour bien entendu des jeunes gens, jusqu'à cette beauté parfaite, et qu'on commence à l'entrevoir, on touche presqu'au but ; car le droit chemin de l'Amour, qu'on le suive de soi-même ou qu'on y soit guidé par un autre, c'est de commencer par les beautés d'ici-bas, et de s'élever jusqu'à la beauté suprême, en passant, pour ainsi dire, par tous les degrés de l'échelle, d'un seul beau corps à deux, de deux à tous les autres, des beaux corps aux belles occupations, des belles occupations aux belles sciences, jusqu'à ce que de science en science on parvienne à la science par excellence, qui n'est autre que la science du beau lui-même, et qu'on finisse par le connaître tel qu'il est en soi ». Banquet 211c
Observations.
a

en relation

  • Platon
    5596 mots | 23 pages
  • bonheur platon
    7795 mots | 32 pages
  • Le statut du plaisir dans la pensée antique
    7247 mots | 29 pages
  • Amour et beauté Claude bonenfant
    6740 mots | 27 pages
  • Phédre
    2040 mots | 9 pages
  • Amour platonnique, d'apres wikipedia
    1315 mots | 6 pages
  • Biographie platon
    9024 mots | 37 pages
  • Ismail
    2494 mots | 10 pages
  • Philosophie de l'art
    763 mots | 4 pages
  • Les théories classiques
    773 mots | 4 pages